CHÔMAGE : « L’URGENCE SOCIALE » SAUCE GOUVERNEMENT-MEDEF

Si l’unité nationale au nom de la lutte contre le terrorisme est devenue le fil conducteur de la politique du gouvernement, Hollande continue de laisser croire qu’il conditionne sa candidature pour 2017 à une baisse du chômage… C’est ainsi qu’il reprenait le thème lors de ses vœux de nouvel an : « La lutte contre le chômage […]

La vérité sur le chômage

Article de Jules Guesde parût le 26 janvier 1896 dans « Le Socialiste » … et plus que jamais d’actualité ! Il faut être le dernier des imbéciles ou le premier des fumistes pour dire à la société bourgeoise et à ses représentants : « Le chômage, vous pouvez l’éviter. » Le chômage, avec son cortège croissant […]

UN TAUX DE CHÔMAGE CONFORME AUX RECOMMANDATIONS DE LA BCE

L’organisme de coopération et de développement économique (OCDE) et la Banque Centrale Européenne (BCE) publient chaque année un indice établissant un lien entre taux de chômage et inflation. Celui-ci, le « Non accelerating inflation rate of unenployement » ou Nairu, indique à chaque pays développé, le taux de chômage minimum nécessaire à

LE CHÔMAGE CONCERNE TOUT LE MONDE

Jamais, dans son histoire, la France n’avait connu un nombre de chômeurs aussi élevé. Et ce chômage n’est pas une simple courbe, une statistique abstraite. Il a de nombreux effets délétères sur la société et sur la prospérité commune. Ces effets concernent en premier lieu les

LE CHOMAGE DE MASSE

Le chômage de masse est une réalité depuis quelque trente ans. Avant la crise de 1974, le chômage en France était faible (2,7 % de la population active en 1973). Ensuite, les bataillons de chômeurs vont commencer à augmenter et fournir au capital ce que Marx appelait « l’armée industrielle de réserve » fort utile pour

EMPLOI, RICHESSE ET CHOMAGE

Grosso modo, les 3 milliards que l’on donne aux restaurateurs sans contrepartie et les 3 milliards que se sont partagés  rien que sur les revenus de leur capital les 100 personnes les plus riches de France représentent de quoi créer prés de 500 000 postes dans la fonction publique ! 500 000 chômeurs en moins, c’est […]

TRAVAIL GRATUIT ET CHÔMAGE

Une fois admise la fable fondée sur : compétitivité et rentabilité sont indispensables et les chômeurs sont des fainéants. Il est facile au système de faire admettre qu’il est immoral d’accepter une situation dans laquelle les sans emploi recevraient une aide. On pourrait certes imaginer une suppression de ces aides,… c’est une tentation permanente. Mais là se […]

LA DETTE PUBLIQUE ET LA BANCOCRATIE

La dette publique marque de son empreinte le capitalisme. La seule partie de la prétendue richesse nationale qui entre réellement dans la propriété collective des peuples modernes, c’est leur dette publique. Il n’y a donc pas à s’étonner de l’idée que pour la classe dominante, plus un peuple s’endette, plus il s’enrichit. Le crédit, voila […]

AGIR OU REAGIR ?

Depuis 30 ans nous avons baissé les cotisations patronales des entreprises pour lutter contre le chômage et être compétitif, sans dire que ce qui coûtent cher au travail, ce n’est pas le prix de la main d’œuvre, mais

LA VIEILLE RENGAINE DU PATRONAT

Comment l’histoire répète-t-elle les arguments contre la réduction du temps de travail ? Juin 1936. La semaine tombe à quarante heures. Les maîtres de forges en Lorraine tonnent contre ce qu’ils baptisent «la loi de fainéantise sociale» : «Nos entreprises sont perdues. Comment relever le pays si

STOP A L’INSECURITE

Face à l’ampleur du phénomène, il faut réagir. A l’abri de la vidéo surveillance, des  bandes  violentes  agissent  en  toute  impunité.  Aucun  département  de  France n’est  épargné  car  ces  bandes  sont  très  mobiles.  Personne  n’est  à  l’abri  de 

UN TRAVAIL DECENT POUR TOUS, PARTOUT!

Les trois dogmes du capitalisme sont privatisation, dérèglementation et réduction des systèmes de protection sociale. Cela se traduit par une exploitation toujours plus grande des salariés et un accroissement de la pauvreté. Il faut remettre l’homme au centre de la vie. Le capitalisme ne sert que des intérêts privés, c’est à l’Etat, donc à nous, […]

QU’EST-CE QUE LE SALAIRE SOCIALISE ?

Une partie du salaire est payé individuellement aux salariés, c’est le salaire net. L’autre partie formée des cotisations est versée  dans « un pot commun ». Il est conçu pour satisfaire les besoins de tous en raison de la maladie, de la maternité, des charges familiales, du chômage, de l’invalidité, de la retraite ; c’est un salaire indirect appelé

L’ALIENATION DANS LE TRAVAIL

C’est le capitalisme industriel qui donne naissance à la conception moderne du travail. Avec le marché et le salariat, tous les travaux effectués doivent être comparés : le travail n’est plus seulement perçu comme une valeur d’usage, mais