LE CHIFFRE : 7,6 MILLIARDS

C’est la fortune estimée de Serge Dassault chef d’entreprise, patron de presse, sénateur et ancien maire de Corbeil-Essonnes. Cette somme représente plus de 300 000 fois le salaire net annuel moyen qui est de 23000 euros en France. Le taux d’épargne des ménages ne dépassant guère 10%, cela signifie qu’un salarié honnête et prévoyant peut espérer accumuler la fortune de monsieur Dassault en travaillant dur pendant plus de 3 millions d’années… Alors ne rêvez pas, ce n’est pas en travaillant plus que vous deviendrez riche !  

Et lorsque monsieur Dassault déclare qu’il faudrait supprimer les aides sociales aux plus démunis, et notamment aux chômeurs, demandons lui ce qu’il serait devenu sans l’aide et les subventions de l’état. Et au passage rappelons que la guerre en Libye déclarée par son ami, Nicolas Sarkozy, est aussi une bonne opportunité pour les affaires de Monsieur Dassault.

dasso2dasso2dasso2dasso2

« Votez à droite c’est soit pour préserver la société soit pour écraser l’ouvrier. »M.Audiard

Publicités

SOCIAL-POLITIQUE-PARTI-SYNDICAT

De manière récurrente, le débat concernant les rôles respectifs des syndicats et des partis politiques resurgit. Certains sont choqués lorsque d’autres affichent à la foi des badges syndicaux et des badges politiques. D’après eux il ne faut pas tout mélanger. Pourtant les dirigeants du MEDEF affichent sans complexe leur appartenance à l’UMP. Et toute les organisations syndicales des PME/PMI apportent un soutient sans faille aux politiques de droite. Les règles du jeu ne serait donc pas les mêmes pour tout le monde.

Aux syndicats la rue et aux partis politique le champ institutionnel et les élections. L’attaque contre la population et les salariés en particulier n’est-il pas lié à la politique ? Alors que toutes les organisations syndicales patronales affichent clairement leur soutien aux politiques de droite, il est aberrant, que des salariés syndiqués soutiennent des politiques de droite, ou pire, vote à droite ! Le pourcentage d’abstention ou Lire la suite

COMMENT DETRUIRE L’HOPITAL PUBLIC !

Il faut rationnaliser les dépenses de l’hôpital public pour faire des économies. En clair les hôpitaux publics dépensent trop, il faut donc leur fixer des quotas, et les sanctionner en cas de dépassement. On va donc établir des « tickets de rationnement » : c’est-à-dire que lorsqu’un hôpital aura épuisé son volume de soins autorisés, il ne Lire la suite

ON NOUS AURAIT MENTI ?

Cinq mois après le début de la catastrophe de Fukushima, la pollution continue, des substances hautement radioactives se déversent toujours dans l’air et dans l’océan, la TEPCO ne peut plus cacher son incapacité à maîtriser la situation. Le mythe de la croissance infinie, le mythe pour fournir de l’énergie ad vitam aeternam, est en train de s’écrouler.  Plusieurs centrales nucléaires sont en perdition, et les scientifiques ne sont plus sûrs de rien. Lors de l’accident nucléaire de 1986 en Ukraine, on nous a dit : ce genre de problème ne pourra jamais se produire chez nous, il ne faut pas tout confondre, l’URSS est un pays avec des scientifiques à deux balles, qui ne maitrisent absolument pas cette technologie ! Sauf que là, c’est au Japon que s’est produite la catastrophe, le Japon qui est sans doute le pays le plus avancé au monde en matière technologique…

Au pays du soleil levant, les enfants vont à l’école avec un appareil pour mesurer la dose de radiations qu’ils prennent tous les jours. Quand ils rentrent chez eux, les parents regardent la dose à laquelle ils ont été exposés, puis vont se coucher, et Lire la suite

XENOPHOBIE et DEMAGOGIE

Un exemple parmi d’autres : Goasguen, député du 16e arrondissement, réclame que la France se préoccupe du sort du soldat Shalit, sous prétexte qu’il est franco-israélien, et dépose dans le même mouvement une proposition de loi qui doit mettre fin à la binationalité (surtout pour les personnes originaires du sud de la Méditerranée). Dans la même semaine, Sarkozy annonce un moratoire sur les fermetures de classes en primaire en 2012, mais sans remplacer les départs en retraite ni revenir sur les 1 500 suppressions décidées pour la rentrée 2011 !

Les usines ferment, le chômage augmente comme la violence quotidienne, en particulier envers les jeunes, les immigrés et les précaires. L’insécurité sociale progresse ? C’est la faute aux sans-papiers, aux resquilleurs de la Sécu et au laxisme hérité de Mai 68. À grand renfort de médias, on nous annonce Lire la suite