LA MORT A TOUT PRIX

Tôt ou tard tout le monde est confronté à la mort. Dans les années 1990, les pouvoirs publics français décident d’ouvrir le marché des pompes funèbres à la concurrence. Comme chaque fois, Lire la suite

Publicités

AMBITIONS MORTELLES

Je ne suis ni sociologue, ni anthropologue, ni quoi que ce soit d’autre en « logue » et je me garderai donc bien de me lancer dans de grandes considération sur les rapports humains. Néanmoins, Lire la suite

COMMENT SARKOZY NOUS ENDETTE

Sarkozy c’est 196 milliards de recettes en moins en 2009 et  5 années de pertes de recettes non compensées. En France, nous n’avons pas de problème de dette, nous avons un problème Sarkozy. C’est un problème, non pas de dépenses en trop, mais de recettes en moins.

La vérité est que la droite a vidé consciemment les caisses publiques en diminuant les impôts des ménages les plus riches et des sociétés. La vérité c’est que les dépenses publiques ont baissé de 1996 à 2008, et que ce n’est naturellement pas la source de l‘énorme dette voulue, provoquée, organisée par Sarkozy. La source principale des 23 points supplémentaires de dettes causés par Sarkozy provient de la baisse des recettes, pas de la hausse des dépenses.

Selon le Conseil des prélèvements obligatoires (« Entreprises et niches fiscales et sociales », octobre 2010) : les 3 principales niches fiscales (elles concernent toutes les trois l’impôt sur les sociétés et avantagent les grands groupes), créées par la droite avant 2007, sont : Lire la suite

CONCENTRATION DES MEDIAS EN FRANCE

Dans la presse magazine, quatre groupes dominent le marché : Hachette Filipacchi Médias (propriété de Lagardère et qui constitue le premier éditeur mondial de magazines, avec notamment en France Elle, Télé 7 jours, Entrevue, Choc, le Journal de Mickey, etc.), Prisma-Presse (filiale de la multinationale allemande Bertelsmann, qui possède Géo, Capital, Télé Loisirs, VSD, Voici, Gala, Femme actuelle, etc.), Mondadori France (filiale du groupe italien Mondadori qui a racheté EMAP en 2006, et qui possède notamment Auto Plus, Télé Poche, Science et Vie, etc.), et à un degré moindre le groupe Bayard Presse (qui possède notamment des magazines éducatifs).

Dans la presse hebdomadaire, on trouve le plus gros groupe de presse belge Roularta (l’Express, l’Expansion, l’Étudiant, Lire ou encore Lire la suite

LE THORIUM PEUT-IL REMPLACER L’URANIUM ?

Face aux besoins d’énergie pour une population mondiale en hausse, les énergies renouvelables comme le solaire ou l’éolien sont-ils la solution ? Les cellules photovoltaïques sont polluantes à la fabrication et au recyclage, tandis que pour les éoliennes il faut plusieurs tonnes de cuivre pour un seul appareil. Les mines de cuivre ne sont pas extensibles et leur situation sont pour beaucoup d’entre elles dans des zones à fort risques écologiques. Les autres solutions sont actuellement à l’état de « prototypes » ou plutôt marginales.

Le problème n’est donc pas seulement de sortir ou non du nucléaire, mais de savoir quel « carburant » est-il possible d’utiliser. L’Uranium n’est pas le seul « carburant » possible, mais c’est Lire la suite

LES BANQUES RAMENERONT LE FASCISME

Un appel de Mikis THEODORAKIS

« SI LES PEUPLES D’EUROPE  NE SE LEVENT PAS

LES BANQUES RAMENERONT LE FASCISME »

Alors que la Grèce est placée sous tutelle de la Troïka, que l’Etat réprime les manifestations pour rassurer les marchés et que l’Europe poursuit les renflouements financiers, le compositeur Mikis Theodorakis a appelé les Grecs à combattre et mis en garde les peuples d’Europe qu’au rythme où vont les choses les banques ramèneront le fascisme sur le continent.

Interviewé lors d’une émission politique très populaire en Grèce, Theodorakis a averti que si la Grèce se soumet aux exigences de ses soi-disant « partenaires européens », c’en sera « fini de nous en tant que peuple et que nation ». Il a accusé le gouvernement de n’être qu’une « fourmi » face à ces « partenaires », alors que le peuple le voit comme « brutal et offensif ». Si cette politique continue, « nous ne pourrons survivre (…) la seule solution est de Lire la suite

ON NOUS AURAIT MENTI ?

Cinq mois après le début de la catastrophe de Fukushima, la pollution continue, des substances hautement radioactives se déversent toujours dans l’air et dans l’océan, la TEPCO ne peut plus cacher son incapacité à maîtriser la situation. Le mythe de la croissance infinie, le mythe pour fournir de l’énergie ad vitam aeternam, est en train de s’écrouler.  Plusieurs centrales nucléaires sont en perdition, et les scientifiques ne sont plus sûrs de rien. Lors de l’accident nucléaire de 1986 en Ukraine, on nous a dit : ce genre de problème ne pourra jamais se produire chez nous, il ne faut pas tout confondre, l’URSS est un pays avec des scientifiques à deux balles, qui ne maitrisent absolument pas cette technologie ! Sauf que là, c’est au Japon que s’est produite la catastrophe, le Japon qui est sans doute le pays le plus avancé au monde en matière technologique…

Au pays du soleil levant, les enfants vont à l’école avec un appareil pour mesurer la dose de radiations qu’ils prennent tous les jours. Quand ils rentrent chez eux, les parents regardent la dose à laquelle ils ont été exposés, puis vont se coucher, et Lire la suite

GENOCIDE A L’URANIUM

L’uranium appauvri est un  des principaux déchets de l’industrie nucléaire, que l’on à recycler dans la fabrication d’obus antichars, de missile et de bombes, utilisés lors de la première guerre du Golfe, au Kosovo, en Irak et actuellement en Libye. L’uranium appauvri continue d’irradier et de tuer après les combats. En outre, comme tous les métaux lourds, il se fixe sur les organismes et augmente considérablement les risques de leucémie.

Pendant l’impact, l’uranium s’échauffe et atteint sa température de fusion, qui est inférieure à celle de l’acier ; il crée avec le fer du blindage un eutectique (Mélange de deux corps purs qui fond et se solidifie), ce qui provoque la fusion du blindage et participe à la perforation, en projetant le métal liquide dans l’habitacle. Cela se propage dans la cible et tout ce qui est inflammable va prendre feu voire exploser. Cette combustion de l’uranium appauvri donne la poudre d’oxyde d’uranium. Les poussières ainsi produites se répandent dans l’atmosphère, elles mesurent moins de 1, 5 micron. Elles sont donc respirables, peuvent se déposer dans les alvéoles et Lire la suite

PARCE QU’ILS LE VALENT BIEN !

Formée à la pensée de l’économie libérale, à la logique du marché et aux bienfaits du capitalisme, notre future élite n’a aucun sens critique de la société dans laquelle nous vivons. La pauvreté c’est la faute aux pauvres, le déficit de l’assurance maladie c’est la faute aux malades et le chômage c’est la faute aux chômeurs. Ils avancent tête baissée, endoctrinés par le système qui les a créés.

Depuis les « Prépas » jusqu’aux grandes écoles, on leur a répété Lire la suite

L’INSTITUT MONTAIGNE

L’Institut Montaigne est un laboratoire d’idées créé en 2000 par Claude Bébéar, ancien PDG d’Axa. Ce « think tank » se déclare « dépourvu de toute attache partisane ». Mais il est financé par quatre-vingt grandes entreprises, parmi lesquelles Areva, Barclays, BNP-Paribas, Bolloré, Bouygues, Dassault, Ernst & Young, LVMH, Sanofi-Aventis, SFR, Total, Vinci, Veolia…C’est a dire que cet institut est totalement indépendant !!!

Dans un rapport de cet institut l’on apprend que le  taux d’emploi des jeunes de moins de 25 ans et des plus de 55 ans demeure, en France, désespérément bas. Les jeunes connaissent une précarité « alarmante ». Près d’un sur cinq vit sous le seuil de pauvreté, et les possibilités d’accès à la formation professionnelle pour les plus de 40 ans sont très largement insuffisantes.

Le responsable de ce déprimant tableau, serait le « pacte de solidarité » mis en œuvre au sortir de Lire la suite

LE PRETEXTE DES DROITS DE L’HOMME

Les droits de l’homme sont devenus une idéologie de substitution qui permet de fermer les yeux sur les dysfonctionnements de notre société. La défense des droits de l’homme, c’est l’argument suprême pour obtenir l’assentiment du public, et pouvoir intervenir contre un autre pays de manière plus ou moins violente. Il sert à justifier notre droit d’ingérence au nom de prétendues valeurs dont nous serions dépositaires. La bonne conscience de l’occident est à géométrie variable.

Que se soit au Moyen Orient, en Afghanistan, en ex-Yougoslavie, à Haïti, ou au Tibet, les droits de l’homme ne servent souvent qu’à cacher des intérêts économiques ou stratégiques. Déjà les conquistadors et les colons américains ont massacré des millions de «sauvages» pour leur apporter la civilisation. On ne peut pas Lire la suite