QUI NE PROFITE PAS D'ARGENT PUBLIC ?

Bien souvent l’on pense que les subventions profitent aux seuls RMI, RSA, ou autres aides sociales. L’on montre aussi du doigt les fonctionnaires, sans se poser la question de ce que l’on ferait sans instituteurs, sans infirmières, sans pompiers, sans chercheurs, sans policiers ! Mais combien de subventions sont distribuées aux entreprises privées et aux particuliers. Les plus populistes mettent en cause l’impôt et montre du doigt une certaine catégorie de la population afin de détourner l’attention du citoyen.

Qui n’est pas subventionné ? Lorsque l’on achète un logement, l’on peut bénéficier d’aides, d’où viennent-elles ? S’il n’y avait pas d’aides à l’accession à la propriété, il y aurait moins de constructions, et c’est une partie de l’industrie du bâtiment qui s’effondrerait. L’effet pervers, c’est que comme c’est l’Etat, et donc la collectivité, qui paye une partie de notre logement, les promoteurs peuvent maintenir des prix à la hausse. Et toutes les aides fiscales pour acquérir ou louer un bien immobilier, d’où viennent-elles ? Certains investisseurs ne payent réellement que 20% de leur bien, les aides publiques en réduction d’impôt et Lire la suite

UNE RETRO COMMISSION, C’EST QUOI ?

Les rétros commissions ont financées la vie politique en  France, et un peu partout dans le monde. Ce sont une source d’enrichissement pour les intermédiaires. Le principe de la rétro commission est toujours le même : le vendeur verse une commission officielle à un intermédiaire qui en reverse une  partie à l’acheteur, ensuite cet  intermédiaire reverse une partie de la commission, en liquide, au bénéfice du vendeur c’est la rétro commission ;

Car pour remporter un contrat, il ne suffit pas d’être le meilleur ou d’avoir le meilleur produit, il faut graisser la pate de l’acheteur, via des intermédiaires.  Pour tous les pays, il y a des listes, et toutes les multinationales possèdent ces listes, pays par pays. Ensuite ces retro commissions disparaissent dans des montages financiers qui ne laissent que très peu de trace, et servent à acheter des décisions ou à Lire la suite

NICHES EN OR MASSIF

Il y a un peu plus d’un mois, la cour des comptes a publié un rapport intitulé «Entreprises, niches fiscales et sociales». Les médias ne l’ont pas trop commenté et Mme Parisot l’a complètement ignoré. C’est vrai qu’en pleine bataille des retraites, cela faisait un peu désordre. Car ce rapport montre clairement que l’argent qui manque aujourd’hui  dans les caisses, s’est envolé dans les poches des actionnaires des plus grosses entreprises.

On y apprend qu’en 2010, les niches fiscales permettant des allègements d’impôts se sont élevées à 66 milliards, les niches dites sociales, c’est-à-dire permettant des allègements de cotisations représentent 35 milliards. Ensuite les niches «diverses et variées» ont atteint 71 milliards. Soit un total de 172 milliards !

Ces sommes ont profité essentiellement aux multinationales et aux gros actionnaires, et non pas aux petits patrons, comme N. Sarkozy et Mme Parisot veulent nous le faire croire. Car de nombreuses PME/PMI n’ont pas les moyens de Lire la suite