A PROPOS DU COMMUNISME

Le communisme est un mode d’organisation sociale basée sur l’abolition de la propriété privée des moyens de production et d’échange au profit de la propriété collective.

NAZISME ET COMMUNISME, ATTENTION AUX AMALGAMES !

Portés par une vague d’anticommunisme primaire, il est de bon ton, maintenant, dans certains milieux d’amalgamer le nazisme au communisme, mais ne nous y trompons pas, ceux qui entretiennent ces amalgames sont souvent très proches de la première de ces idéologie, et eux ne

LES BEAUFS ET LE COMMUNISME

Combien de fois n’ai-je pas entendu ou lu des propos tels que : « Quel beau monde de merde en perspective avec le communisme et le collectivisme, ces solutions de rechange ont partout sur terre prouvé que c’était pire que tout. » ou » Le capitalisme triomphant réussit là où le communisme a échoué, avec le libéralisme et l’économie de marché les famines et […]

L’ANTICOMMUNISME A LA VIE DURE !

Tout a été fait pour terroriser les travailleurs de la planète. La propagande occidentale s’est accaparée le stalinisme, le maoïsme avec hystérie et n’a pas laissé la place à l’intelligence, la raison ni l’analyse. On a immédiatement joué de l’émotionnel pour que les éventuels révolutionnaires soient à tout jamais découragés et dégoûtés. Aujourd’hui,

EN URSS LE COMMUNISME N’EXISTAIT PAS

Si l’on veut en donner une définition très générale, le communisme représente un idéal d’égalité et de fraternité humaine: il considère l’exploitation de l’homme par l’homme comme la source de tout esclavage et de toute oppression. L’inégalité économique conduit à

LE NEOLIBERALISME : l’idéologie à la source de tous nos maux, d’après « The Guardian »

Le néolibéralisme a joué un rôle dans la crise financière, la catastrophe écologique et même la montée de Donald Trump. Pourquoi la gauche n’a-t-elle pas réussi à trouver une solution de rechange ? Imaginez si le peuple de l’Union soviétique n’avait jamais entendu parler du communisme. L’idéologie qui domine notre vie n’aurait, pour la plupart […]

LA DICTATURE DU PROLÉTARIAT CHEZ MARX

Marx est connu comme étant un immense philosophe qui a bouleversé notre vision du monde. Il est le père du communisme dans bon nombre de têtes et pour beaucoup c’est lui qui est le penseur de la conception matérialiste de l’histoire, de la lutte des classes, de l’économie capitaliste et de la révolution. Mais de […]

LA DETTE PUBLIQUE ET LA BANCOCRATIE

La dette publique marque de son empreinte le capitalisme. La seule partie de la prétendue richesse nationale qui entre réellement dans la propriété collective des peuples modernes, c’est leur dette publique. Il n’y a donc pas à s’étonner de l’idée que pour la classe dominante, plus un peuple s’endette, plus il s’enrichit. Le crédit, voila […]

LO ET LE NPA SONT NECESSAIRES ET INDISPENSABLES

J’ai pensé à un moment après le trauma de 2002 que l’on arriverait, de la LCR au PC, à construire quelque chose. Mais, il s’est avéré que le réformisme bureaucratique avait la vie dure, et que leurs relations privilégiées à l’appareil d’état les empêchent d’imaginer de grands mouvements populaires qui s’émanciperaient de leurs tutelles….

MAUDITE SOIT LA GUERRE

Le détonateur éclata à Sarajevo. Mais les charges étaient prêtes, patiemment accumulées depuis des années par les milieux dirigeants européens. Dans la violence des affrontements impérialistes, sur le terrain économique et sur le théâtre colonial, il fallait détruire l’autre. Jaurès ne cessa d’

ASSELINEAU : farouche défenseur du capitalisme

Même si son influence reste groupusculaire, François Asselineau est un personnage plutôt bien placé dans la nébuleuse réactionnaire, et sur le net certains militants de l’UPR mènent une insistante démarche de lobbying dans les forums et auprès des médias de masse accusés par François Asselineau de

C’EST 100 MILLIONS DE MORTS …

Qui n’a pas entendu cette phrase : « le communisme, c’est cent millions de morts ! ». Mais qui s’est posé la question de quelles recherches était issu ce chiffre qui sonne plus comme un slogan publicitaire que comme l’aboutissement du travail d’historiens plongés dans les archives nécrologiques de l’humanité.

LE SYNDROME DU LARBIN …version revisitée !

Le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à

DANS LES SOCIETES CAPITALISTES LA LIBERTÉ DES UNS N’EST PAS CELLE DES AUTRES

Les politiciens refusent-ils délibérément de faire une politique en faveur de la majorité ? Oui et non. Bien sûr, une bonne partie d’entre eux sont devenus complètement pourris par les privilèges. On pense aux hypocrites comme Cahuzac qui prétendait combattre la fraude fiscale, alors qu’il était lui-même un fraudeur professionnel. Ou aux Tapie, Balkany, Sarkozy, […]

LE CAPITALISME EST-IL LA FIN DE L’HISTOIRE ?

Le communisme n’a-t-il pas fait des millions de morts ? Certains régimes qui se réclamaient du communisme – ceux de Staline, Mao, Pol Pot… – ont tué des millions de personnes en tout. Les communistes dont nous nous revendiquons ont toujours été les premières victimes de ces tyrannies. Staline a

DAECH, fruit monstrueux des interventions impérialistes

Les groupes terroristes qui se réfèrent à l’intégrisme religieux, comme le commando qui a perpétré la tuerie du 13 novembre à Paris, ne sortent pas du néant. Ils sont les derniers rejetons d’une filiation djihadiste qui date maintenant d’une cinquantaine d’années. Les gouvernements des puissances occidentales sont pour beaucoup dans l’essor de

LE POINT STALINE

Une nouvelle mode tend à se généraliser : celle du point Staline, le point Godwin des gens de droite Vous connaissez le fameux point Godwin, ce moment inévitable où toute conversation sur internet dérape et

LE SYNDROME DU LARBIN

Le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à