LE « RÉCIT NATIONAL » : une histoire réactionnaire au service des dominants

riche soif

François Fillon ayant voulu se présenter comme le champion d’une droite qui veut « réécrire les programmes d’Histoire avec l’idée de les concevoir comme un récit national », Nicolas Sarkozy a aussitôt fait un pas de plus, en assurant que « dès que vous devenez Français, vos ancêtres sont Gaulois ». L’identité nationale a ainsi fait son grand retour dans le débat politique, non sans recevoir les encouragements de Jean-Luc Mélenchon qui a cru nécessaire d’en rajouter une couche, en affirmant qu’« à partir du moment où l’on est Français, on adopte le récit national »…

Si le retour à cette vieille conception nationale de l’histoire est scientifiquement incongru, il constitue surtout le fondement d’un nouvel ordre réactionnaire que l’ Lire la suite …

Publicités