CHÔMAGE : Arrêter les cadeaux aux patrons !

poutou-NPA

Après une augmentation de 50 200 en août, le nombre des chômeurs totaux a reculé de 66 300 en septembre selon les statistiques de Pôle Emploi. Mais il reste environ 6 millions de chômeurs. Il faut en finir avec les cadeaux inutiles et coûteux aux patrons.

En septembre, le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité a donc reculé de 66 300. Du coup, immédiatement, François Hollande y a été de son couplet d’auto­satisfaction : « Ces résultats sont le fruit de l’action engagée par le gouvernement à travers le pacte de responsabilité », s’est-il félicité, citant pêle-mêle une série de mesures : emplois d’avenir (contrats subventionnés), plan de 500 000 formations, aide à l’embauche pour les PME, etc.

On remarquera que le président n’a pas jugé utile de citer les milliards du CICE… Il est vrai que des rapports récents, pourtant commandités par le gouvernement, ont réduit à zéro ou presque l’impact de ladite mesure. Quant aux 800 000 recrutements que Hollande attribue à son aide aux PME, ils incluent surtout des recrutements qui auraient eu lieu de toute manière !

Un peu moins de chômeurs, plus de précaires…

66 300 chômeurs en moins le mois dernier, mais il en reste 3 746 500 dans la catégorie A ! Par contre, le nombre de personnes qui cherchent un emploi mais sont en « activité réduite », augmentent lui de 1,4 %. Au total, avec l’ensemble des chômeurs, cela fait donc 5 781 000 personnes. De plus, le nombre de chômeurs en formation augmente aussi (et qui sortent donc des statistiques…).

Donc, pour résumer, un peu moins de chômeurs totaux… et plus de précaires et de personnes envoyées dans des formations plus ou moins utiles ! Vraiment pas de quoi pavoiser pour ces chiffres du mois de septembre… Les dernières estimations de la croissance française (1,2 % ou 1,3 % de progression pour 2016, soit moins que les 1,5 % annoncés par le gouvernement) n’annoncent en fait rien de bon. Tout au plus, jusqu’à la présidentielle, va-t-on enregistrer une lente et très limitée baisse du nombre de chômeurs totaux, ce qui permettra tout de même au candidat du PS de pavoiser.

Une autre politique est possible

Pour sa part, le NPA avance une autre orientation pour en finir réellement avec le chômage : interdiction des licenciements, arrêt des suppressions d’emplois dans les services publics et embauches dans les emplois publics utiles, en premier lieu les hôpitaux et l’éducation (grâce à l’argent récupéré sur le CICE et aux baisses de cotisations employeurs), partage du travail, moyens pour la prise en charge des jeunes en difficultés par l’éducation nationale…

Ainsi, avec les 20 milliards d’euros que les entreprises vont toucher en 2017 au titre du CICE, il serait possible de créer directement dans les services publics environ 600 000 emplois rémunérés à 1 500 euros nets. Il faut donc arrêter de déverser inutilement de l’argent sur les patrons et engager une autre politique, vraiment ! C’est cela que Philippe Poutou défend dans sa campagne.

Henri Wilno

Publicités

Une réflexion sur “CHÔMAGE : Arrêter les cadeaux aux patrons !

Les commentaires sont fermés.