LE 13 AOUT 1961

Poser brique dans le mur de briques

Dans la nuit du 12 au 13 août 1961, les autorités de la République démocratique allemande (RDA) érigent une enceinte fortifiée sur la ligne qui sépare à Berlin leur zone, sous occupation soviétique, des zones sous occupation américaine, anglaise et française.

Des policiers et des ouvriers dépavent les accès routiers entre la zone d’occupation soviétique, aussi appelée Berlin-Est, et les autres zones, ou Berlin-Ouest. Ils tendent des barbelés, creusent des fossés et entament la construction d’un mur en béton. Dans le même temps, les liaisons ferrées sont aussi coupées. Les fenêtres et les portes des constructions situées sur la ligne de démarcation sont également murées.

Rapidement, les médias de l’Ouest le baptisent : «Mur de la honte». Ce mur s’étend sur 43 km à Berlin même et sur 112 km dans les autres parties de la RDA. Il met une touche finale au «rideau de fer» dont Churchill dénonçait la mise en place dès la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le président américain John Kennedy est informé de la construction du mur sur son yacht. Il ne manque pas de s’en indigner devant les caméras et les micros mais s’en réjouit en son for intérieur. En construisant le mur, les dirigeants communistes de Berlin et Moscou signifient qu’ils aspirent au statu quo. La perspective d’une guerre pour Berlin tend à s’éloigner et avec elle la guerre froide.

Malgré un discours retentissant du maire de Berlin-Ouest, Willy Brandt, le 16 août devant une foule surexcitée, chacun sait bien que la division de Berlin est scellée pour longtemps…jusqu’au 9 novembre 1989 !

D’autres dates importantes ICI

Publicités