UN CHERCHEUR A OXFORD A CRÉÉ UNE ÉQUATION UNIVERSELLE QUI DÉFINIT QUAND UN COMPLOT SERA DÉNONCÉ.

titanic-9-01e1d

Le Telegraph dévoile les résultats d’un chercheur britannique qui a créé une équation permettant de dégager la longévité d’un complot. David Robert Grimes, physicien à Oxford, se base sur des complots qui ont tous gagné une popularité à l’échelle mondiale. D’après M.Grimes il est improbable qu’un complot qui comprend des milliers de personnes demeure secret. Selon le chercheur, la probabilité d’une fuite augmente avec le temps et le nombre de personnes impliquées dans le secret.

Le chercheur a commencé ces recherches en étudiant la fameuse théorie qui affirme que Neil Armstrong n’a pas posé le pied sur la Lune en 1969. M. Grimes estime que si l’astronaute n’avait pas effectivement le pied sur la Lune, nous l’aurions appris au plus tard 3 ans et 8 mois après la fin de la mission Apollo 11, étant donné que près de 440.000 personnes travaillaient à l’époque pour la NASA.

La théorie du réchauffement climatique est un autre exemple pris par le scientifique. Ce dernier a calculé sa longévité en se basant sur la quantité de spécialistes et d’employés de deux centres de recherches, soit la Royal Society et l’Association américaine pour l’avancement des sciences. 405.000 personnes travaillent pour ces deux centres. Avec cet indice, si la théorie du réchauffement climatique avait été une conspiration, nous l’aurions su au plus tard 3 ans et 9 mois après sa formulation.

Cette sorte de détecteur de mensonge ou de complot inventé par le physicien britannique peut fonctionner dans le sens inverse, c’est-à-dire qu’il peut effectuer un tri parmi les différentes théories du complot afin de déterminer laquelle est effectivement fausse.

Le chercheur pense que cette équation revêt une utilité pour la société. D’après lui il ne faut pas ignorer toutes les théories du complot, certaines d’entre elles pouvant se révéler vraies.

« Dans la plupart des cas, les théories du complot tiennent plus de l’idéologie que de la raison. Mais elles se propagent facilement, c’est pourquoi il est si difficile de les combattre. Les chercheurs doivent comprendre comment et pourquoi certaines théories prennent racines dans la société en dépit de d’une batterie d’explications rationnelles ».

Source

« Le complotiste est une victime du système qui le maintient dans l’illusion et l’empêche appréhender la vérité » … D.PADONNEY

Publicités

6 réflexions sur “UN CHERCHEUR A OXFORD A CRÉÉ UNE ÉQUATION UNIVERSELLE QUI DÉFINIT QUAND UN COMPLOT SERA DÉNONCÉ.

  1. Mais qui dit qu’un complot qui vient d’être dénoncé sera entendu convenablement et surtout relayé à grande échelle par des médias traditionnel aux ordres.
    L’ordre de se taire a-t-il une équation! Les mensonges ou omissions de l’histoire ont-ils des équations?

    • c’est quoi pour vous un complot ?

      Les complots ont toujours existé, ils existeront toujours, vouloir nier cela c’est nier l’histoire, mais LE grand Complot, non, les complots, oui, et effectivement ils ne se cachent même plus, ou à peine. Il a toujours existé des lobbies et des organisations, qui cherchent à peser sur les prises de décisions politiques et économiques. Les groupes de pression existent et sont connus, ils se sont autoproclamés, sans concertation, ils ne sont pas élus : G8, G20, OMC, FMI, OTAN, ONU, Commission Européenne, …. et les médias participent à leur propagande en utilisant cette novlangue qui est l’arme de la communication politique depuis longtemps, novlangue qui s’est considérablement renforcée depuis 20 ans grâce notamment aux nouvelles technologies et à l’abrutissement généralisé des masses.

      Balzac disait : « Tout pouvoir est une conspiration permanente », et effectivement l’histoire elle-même s’est écrite avec des accords secrets, parfois tenus et souvent reniés. Des trahisons d’un groupe de personnes ou d’Etats en faveur d’intérêts financiers, économiques ou stratégiques sont légion dans l’histoire de l’humanité, mais arrêtons de penser que, comme dans les films et les mauvaises séries, un groupe de personnes se réunit clandestinement et dirige le monde. Un peu de bon sens ne nuit pas, les petits groupes d’individus qui œuvrent pour leurs seuls intérêts sont nombreux sur notre planète. Ceux qui bougent le moins et se laissent tondre la laine sur le dos, ce sont ceux qui s’extasient devant des gourous qui leur expliquent que le monde extérieur est dangereux et contrôlé par les conspirateurs du nouvel ordre mondial ; cette paranoïa peut devenir un véritable délire de persécution impossible à raisonner. Le conspirateur est un dealer qui par petites doses réconforte les simples d’esprits pour maintenir le système en place.

      Derrière les supposés complots, il y a surtout la bonne vieille lutte des classes, qui consiste, pour une minorité, à s’approprier les meilleurs fruits du travail de la majorité, tout en lui enlevant toute idée de lutter, afin qu’elle n’envisage même plus la possibilité de son émancipation. C’est contre la rationalité folle de l’économie politique moderne que Marx écrit le Capital.

      • Je répondais à propos de l’équation, la conception de l’équation est certainement intéressante mais c’est tout.Cette prévision n’apporte rien de vraiment utile.
        Sauf peut-être à prévoir une nouvelle campagne d’abrutissement au bon moment.

      • les campagnes d’abrutissement, il y en a tout les jours a la television …
        bonne journée, et merci pour vos commentaires

  2. Bonjour,
    C’est possible de faire un commentaire qui contredit ce livre , sans être censuré ?
    Si vous me promettez de ne pas censurer, je veux bien faire un commentaire.

Les commentaires sont fermés.