UN « IPHONE » MADE IN USA COUTERAIT 4$ DE PLUS PAR TELEPHONE

Equations and formulas written in chalk on blackboard. Concept of education and science.

Un article paru sur le site BFM Business concernant une étude du cabinet IHS, révèle que produire un IPhone aux USA coûterait 4 dollars de plus par téléphone. Un coût largement supportable pour l’entreprise à la plus forte capitalisation boursière de la planète.

Un taux de marge qui permet de supporter une production nationale

L’étude rapporte qu’Apple serait probablement obligé d’augmenter le prix de vente de ses appareils. Pourtant, on peut s’interroger sur cette nécessité quand on sait que le taux de marge réalisé par la firme à la pomme est parmi les plus élevé du monde.

Ce taux de marge a même augmenté de 20% entre le premier modèle du IPhone et le dernier modèle (de 50 à 70%). Autrement dit le « surcoût « de la main d’œuvre rapatriée aux USA ne représenterait qu’une perte de quelques points de marge, qui serait largement compensée par la valeur ajoutée que représente un produit « made in USA » dans un pays ou de plus en plus de consommateurs sont sensibles à ce type d’initiative.

La fiscalité, frein à l’activité ?

La marque de Steeve Jobs est une championne de l’évasion fiscale : elle paye 2.3% d’impôts sur les bénéfices en moyenne contre les 35% normalement en vigueur sur le sol états-unien (hors paradis fiscaux comme le Delaware). L’étude relayée par BFM Business explique que le coût supplémentaire du paiement de l’impôt aux USA, coûterait 30$ de plus par appareils vendus.

Le principal obstacle à un rapatriement de la production serait donc le taux d’imposition. Et pourtant là aussi, avec un coût de l’appareil estimé à 300$, produire aux Etats-Unis et y payer l’impôt n’apparaît pas impossible : Cela ramènerait la marge de la firme à un niveau proche de celui en vigueur à l’époque du premier iPhone où Apple n’était pas à plaindre !

De fausses excuses

Dans la plupart des débats, « les experts » nous indiquent à longueur d’éditoriaux que c’est avant tout le coût du travail ou celui de l’impôt qui inciterait les entreprises à délocaliser. Or comme on l’a vu, le taux de marge net d’Apple même soumis aux conditions normales du marché, ferait pâlir d’envie beaucoup d’entrepreneurs. Apple dispose d’ailleurs d’une trésorerie nette de 300 milliards de dollars, soit plus que la totalité des recettes fiscales de l’Etat français en 2014.

Aussi, avec de tels taux de marge et de profits, il n’est nullement besoin que l’on exploite des enfants pour extraire les « minerais de sang » à vil prix. Ou encore réduire les populations des pays producteurs à l’indigence tout en contribuant au maintien du chômage dans l’Etat qui est à l’origine des infrastructures qui font la réussite de l’entreprise.

Bref, changer de modèle de consommation devient une nécessité et nos actes d’achats ont malheureusement plus de portée que nos bulletins de vote.

Source

« La religion est le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans cœur, comme elle est l’esprit des conditions sociales d’où l’esprit est exclu. Elle est l’opium du peuple »… Karl Marx

Publicités