ATTENTION, JESUS REVIENT

jesus

Si l’on se penche sur les textes évoquant le christ, ceux-ci abondent de phrases, de mots et d’idées comme tolérance, compassion, ouverture d’esprit, générosité, partage… ; seulement voilà, si on regarde son église aujourd’hui, on s’aperçoit que le clergé dans sa grande majorité se situe à droite et même plutôt très à droite ! De par ses ors et ses richesses scandaleuses étalés au grand jour, l’église catholique, qui est l’ardent défenseur des riches et des puissants, s’est rangée du coté des ennemis du Christ…

Jésus était un dangereux idéaliste et la religion chrétienne se sentant menacée par les propos révolutionnaires du christ a vite remis de l’ordre dans tout ça. Jésus était peut-être le premier communiste sincère. Jésus était même anticapitaliste, il luttait contre toutes sortes de lobbys, notamment ceux des marchands du temple. En fait jésus était pour la diminution du temps de travail :  » Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos ». Il était également anti productiviste: « ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre …… ». Il était contre la peine de mort : « Moi non plus, je ne te condamne pas ; va, dorénavant ne pèche plus ». Il était pacifique et non violent : » je ne jetterai pas la première pierre …. ». Et il était profondément humaniste et anti-FN :  » n’ayez point peur des autres ».

Le Vatican, repaire d’affairistes dévoués au culte du veau d’or capitaliste  a rapidement comprit qu’il valait mieux coopérer avec les forces de l’argent, sous peine de rester une petite secte sans importance. Et voila comment, 2000 ans plus tard, on se retrouve avec une droite et une extrême droite « supercatho », complètement vouées au culte du néolibéralisme. La droite capitaliste et libérale a basé sa doctrine sur l’égoïsme forcené, et la recherche effrénée de la richesse par tous les moyens. Dans cette idéologie, l’absence totale d’idée de partage est de toute évidence antichrétienne.

Pendant des siècles l’église a collaboré avec le pouvoir des riches contre les pauvres. Pour justifier le mythe de l’église proche du peuple elle a institué les œuvres de charité chrétienne. La condition était que les pauvres acceptent leur condition ici bas et ne remettent point le pouvoir en cause : la compassion, oui, la révolution, non ! L’église était un pilier de la stabilité du pouvoir et de la soumission du peuple.

La manipulation mentale évoque de sinistres choses, souvent associées dans nos esprits aux anciens régimes communistes ; pourtant patiemment, les églises ont façonné nos pensées au profit des puissants. Les souverains se sont servis des religions pour modeler nos esprits et nous imposer l’obéissance. Avant, il y avait l’Église qui distillait la bonne parole des puissants et maintenant il y a les médias, et quand on sait que près de 90% des médias appartiennent à des hommes, proches du pouvoir, et fervent défenseurs du système capitaliste….

De toute façon ce type qui marchait pieds nus et qui a mal fini le rend suspect d’être un terroriste altermondialiste. Ce n’est pas un bon exemple pour notre belle jeunesse, les médias se chargent de créer des héros plus présentables. Mais ce qui est sur c’est que si Jésus revient, certain auront intérêt à faire profil bas ! Si Jésus revient ce ne sera pas en brandissant une croix mais plutôt une kalachnikov !

Marie  PHILOMÈNE

Lire : A propos de Dieu …

« Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir »… Antonio Gramsci

Publicités

11 réflexions sur “ATTENTION, JESUS REVIENT

  1. Finalement, quand on titille la religion et que l’on défend la laïcité, on se trouve toujours face à des barbus, barbes blanches ou barbus imberbes, ils sont les mêmes : obtus et intolérants, ils prennent la mouche et pourraient devenir méchants, en plus de n’avoir aucun recul, bien peu de culture et si peu de lucidité.

    C’est vrai quoi, j’ai l’impression que certains n’ont rien compris au film. Même en temps que figurants, ils devraient avoir percuté un minimum au scénario… Mais non, rien ! Ils n’ont rie pigé, nada, que dalle, queue de chie, niente, nothing…

    Ma mère, qui s’appelait Marie et qui m’a toujours dit que Jésus était un vrai communiste, serait ravie de vous lire, Madame Philomène ! :-)) Merci, moi, j’adore cet article, il est simple, sans être simplet. Il est parfait et inspiré. Même la fin.

  2. Athée et même antiréligieux, je trouve cependant l’article un peu simple. La finale avec la mitraillette russe est un peu déplacé si on pense que dépuis ce pape qui excomuniait les communistes à cet autre qui menaçait les sud-américains qui ne suivaient pas ses récommandations et qui, sang polonais oblige, il a tiré sur les russes autant autant qu’il a pu. Donc, c’est pas l’arme idéale pour mettre dans le mains du jesus de service.

  3. Je ne suis pas catholique, je reconnais qu’une bonne partie de l’Église a été et reste encore du côté des puissants, mais Jésus armé d’un kalachnikov, il y a de l’abus! C’est de la mauvaise foi!

  4. Bonjour,
    Le Fils de l’homme est le prophète que Dieu avait promis à Moise.
    Il est Elie que Jésus appelle à la croix.
    Comme Moise, il a écrit un livre et nous y parle de choses célestes comme prédit par Jésus.
    Vous êtes invité au banquet :
    http://www.lelivredevie.com

    Trouvera-t-il encore de la foi sur la Terre ? …

    • CEUX QUI CROYENT doivent lire l histoire du moyen orient depuis 5000 ANS ET SE TAIRE
      la religion est la plus grande fauteuse de troubles sur cette terre :::::::::::::::::

      quand a la foi sur la terre c’est croire au » veau d’or »

  5. bonjour,

    Contine François à réfléchir.
    Cependant je reste athée.
    Ta réflexion est intéressante. Il faut que les humains échangent pour préparer l’avenir, étudient, travaillent.
    bien à toi,

    Emmanuel Salm

  6. Bonjour Marie Philomène,

    Dans la globalité de l’article, je suis d’accord. Mais, n’oubliez pas la ligne suivie par des personnalités de l’Eglise Catholique tel que Dom Helder Camara, (7 février 1909, Fortaleza, Brésil – 27 août 1999, Recife) fut archevêque d’Olinda et Recife, théologien de la Libération et de la non-violence.
    Un tel homme ou une personnalité digne d’être son successeur, si l’Eglise Romaine n’était pas aux mains des puissants et des intellectuels comme vous le mentionnez dans votre article, aurait dû devenir Pape, son enseignement largement répandu à travers toutes les églises chrétienne ou son essence à travers les différents courants spirituels ou religions, sur chaque continent, régulièrement et d’une façon didactique permettant à chaque chercheur de paix et de respect mutuel de véritablement s’y intéresser.

    D’autre part, une pensée semble oubliée ou passer inaperçue: Si Jésus était Dieu ou un élément de la Trinité, ne pensez-vous pas qu’au lieu de rester officiellement en Judée ou dans sa région, il aurait compris qu’il lui était essentiel de se rendre à Rome, lieu du pouvoir central de l’Empire Romain pour aller convaincre l’Empereur lui-même et sa cour pour que son message véritable de Révolution des coeurs soit compris, accepté, assimilé et répandu ensuite sur tout le globe terrestre comme Jésus y aspirait.

    Ses origines transformées officiellement au 4ème siècle de notre Ere corrélativement au Complot Politique d’Arius, imposa sans doute à Mahomet de répandre la révélation dont il était porteur et fut transmis aux êtres humains – mot employé pour ne pas créer de polémique avec les courants d’inspiration féministes – pour donner naissance à la religion musulmane.

    Enfin, j’aimerai vous inviter à passer des structures essentielles des textes sacrés des différentes origines (temporelles, culturelles, …), vers un universalisme de la pensée spirituelle, documentée, intégrée à votre vie quotidienne personnelle ou professionnelle, réflexive et intuitive – cette possibilité en étonnera beaucoup – (Si vous avez la foi de la taille d’un grain de Sénevé, vous déplaceriez une montagne – symboliquement) Ne soyez plus manipulés par les différents systèmes établis ou en devenir. Exercer votre raison tout en n’excluant pas votre nature spirituelle profonde pour avancer sur le chemin de la Paix, du partage avec ses contemporains quelque soient leurs origines sociales, ethniques ou nationales, scolaires, culturelles, leur âge et vers le respect de la Vie, de l’Environnement et de l’Autre – ce qui ne veut pas dire ne pas exprimer d’idées contraires à sa religion qu’il pourrait juger blasphématoires.

    Il est grand temps de faire passer l’Humanité dans une autre dimension vitale et non sectaire pour l’emmener enfin vers la réalisation de ce que Jésus appelait de ses Voeux les plus chers, les plus profonds et les plus intimes. Nous devons tous nous responsabiliser au maximum dans cet objectif et ne plus exercer notre pouvoir personnel de façon non sage sur ceux qui nous environnent, travaillent avec nous ou sous nos ordres.

    Écoutons ce que l’Autre – c’est à dire même celui qui est différent – est prêt à nous dire ou nous transmet sous différentes formes.

    En risquant de choquer les lecteurs de ce message, ou de les affoler, je terminerai en vous laissant réfléchir, vous inspirer de l’idée suivante:

    La Survie de l’Humanité est à ce prix.

    A présent, contrairement au temps du Jésus de l’époque de l’Antiquité Romaine, l’Homme possède tout pour détruire son espèce et son environnement.
    Les différentes forces militaires seront dans très peu de temps complètement en place au large de l’Iran, dans le Moyen-Orient, dans le Monde.
    Les différents pouvoirs humains – économiques, politiques, religieux, médias, internet, exploitation des ressources terrestres, augmentation de la pollution, relationnels, manipulation de la pensée humaine … – atteignent progressivement leur optimum.

  7. C’est rigolo, mais un peu étroit pour une pensée qui brasse les gens depuis plus de 2.000 ans. Vous n’êtes pas sans savoir que les mauvaises habitudes des tenants d’une ligne immuable ont été durement contestés par les meilleurs d’entre les fidèles et que la vision de ceux-ci n’est pas celle que vous bousculez avec humour !

  8. Bonjour Marie PHILOMENE,

    Votre texte s’apparente à ceux des chansonniers qui comme Brel, Ferré ou Brassens disaient joliment de grandes vérités. Je retiens de votre Attention Jésus revient, que :

    « L’église était un pilier de la stabilité du pouvoir et de la soumission du peuple. »

    « Avant, il y avait l’Église qui distillait la bonne parole des puissants et maintenant il y a les médias ….. »

    Mais pour continuer sur le ton de l’humour, qu’auriez-vous dit de ce schizophrène si vous aviez fait partie de ces éleveurs Gergéséniens dont on parle dans le Nouveau Testament (Luc 8, versets 26 à 39). Ces pauvres gens élevaient de peine et de misère des porcs. Après bien des années, ils avaient formé un cheptel assez considérable. Puis un jour, s’amena un illuminé. L’illuminé était convaincu qu’un démon était caché dans chaque porc… Son hallucination le conduisit à pousser les porcs vers un escarpement au bord d’un lac et à les y précipiter. Tous les porcs moururent noyés. Ce cher Jésus en fut chassé à coups de pieds au cul.

    Pour ma part, je pense que les deux mamelles des religions sont la peur et l’ignorance.

    Encore bravo !

    Michel Rolland

  9. Après avoir lu quelques articles intéressants sur ce blog, je tombe sur celui là.
    Et ma déception est grande que de voir la religion être mêlé à ça.
    Les quelques phrases (ou morceaux de phrases) sorties de la Bible et de leur contexte, me rappellent les chiffres que nous présentent nos politiciens en leur faisant dire tout et n’importe quoi. Et c’est bien dommage et triste.

    Que vous n’ayez pas de respect pour certains de nos politiciens, je peux comprendre. Mais, svp, laissez le religion de côté et ne mettez pas tous les oeufs dans le même panier.

    Cordialement.

    • Bonjour Tomek14,

      Le « respect » tant invoqué par les tenants de la rectitude politique est la censure des Temps modernes, le nouvel imprimatur des Grands prêtres religieux. Plutôt que de réciter les généralités que la propagande vous a mises dans la tête, tentez donc de contredire l’auteur en démontrant en quoi elle dit « tout et n’importe quoi ».

      En quoi pouvez vous défendre la Sainte Église si je vous cite Ciracide 42 (Ancien Testament) dans Se garder des femmes, versets 12 à 14 :

      « Mieux vaut la méchanceté d’un homme que la bonté d’une femme ;
      une femme couvre de honte et expose à l’insulte. »

      Ces lignes reflètent la pensée de gens qui vivaient il y a 3 000 ans. Encore au XXIe siècle, des gens prétendent que c’est la parole d’un dieu. Libre à eux. Mais lorsque ces gens incapables de défendre de pareilles âneries viennent nous dire de nous taire pour respecter leurs « convictions », ils réagissent en zombies. Ces gens se sont fait lessiver le cerveau depuis leur enfance. Un jour, il faut utiliser son libre arbitre et se poser des questions… mais si vous avez une interprétation différente de cette affirmation biblique arriérée, j’aimerais bien la connaître.

      Michel

Les commentaires sont fermés.