OUI, JE SUIS POUR !

AA8vzeT

Je suis pour une vraie police de la route qui traquera les vrais chauffards, et non pour “pigeonner” celui qui va bosser le matin en roulant à 65 au lieu de 60. Je suis pour une vraie police de la route, formée pour assurer la sécurité et capable d’apprécier réellement la dangerosité des erreurs de conduite, en abandonnant toute idée de quotas. Je suis pour une vraie police de la route, dégagée de toute pression statistique, qui préfère la prévention et la discussion à la contravention systématique.

Je suis pour supprimer les moyens automatiques de contrôle-sanction, qui sont là plus pour faire du fric que pour sensibiliser les conducteurs au danger de la route. Actuellement ils ne sont pas là pour assurer la sécurité des personnes, mais seulement pour nous faire cracher au bassinet !

Je suis pour une limitation de vitesse logique et continue sur une même route ou autoroute et pas pour une limitation intermittente du style 70/90/70/90 ou 110/130/110. Car là aussi cette limitation artificielle n’est mise en place que pour alimenter les caisses de l’Etat, au final encore une fois les cadeaux fiscaux faits aux plus riches sont payés d’une manière ou d’une autre par notre contribution volontaire ou non !

Je suis pour la liberté de circuler dans la même agglomération pour me rendre à mon domicile ou à mon travail sans payer de droit de passage, je demande donc la gratuité du contournement des villes et la nationalisation des autoroutes qui ont été bradés à des compagnies privées.

Je suis pour un contrôle citoyen du prix de l’essence et à cet effet je demande la nationalisation des compagnies pétrolières, qui ont été financées et aidées par l’Etat français et nos impôts. Compagnies qui années après années déclarent des bénéfices faramineux, payent de moins en moins d’impôt, licencient et nous prennent en otage lors de nos déplacements quotidiens.

Je suis pour la gratuité des transports en commun, et leur développement de façon qu’ils deviennent inutile d’utiliser sa voiture en ville. Dans cette optique il est également indispensable de créer de nombreuses pistes cyclables.

Je suis pour le ferroutage : la France a encore la chance d’avoir un maillage ferroviaire important et les camions qui traversent notre pays dans le sens nord-sud, est-ouest ou vice-versa devraient le faire obligatoirement par chemin de fer. Les risques d’accident et surtout de pollution seraient de la sorte diminués de façon importante.

Je suis pour que l’on oblige les constructeurs automobiles à faire des voitures propres et recyclables et que l’on relocalise la fabrication de ces véhicules et de la sous-traitance à proximité des marchés afin d’économiser l’énergie nécessaire à leur acheminement.

Je suis pour qu’il y ait un contrôle réel sur les tarifs d’assurance automobile afin que tout le monde puisse s’assurer sans se ruiner, pour cela l’idéal est de nationaliser les groupes d’assurances. Je suis pour que les prix du permis de conduire soient plafonnés et contrôlés par l’Etat, et que la formation au code de la route et la sensibilisation à la sécurité routière fasse partie du cursus scolaire.

Je suis pour que les sanctions soient équitables et dissuasives quelles que soit nos situations professionnelles. Pour cela il faut que les amendes ne soient pas fixes mais indexés sur les revenus, sinon où est l’équité, où est la justice ? Si vous avez un gros portefeuille vous pouvez donc enfreindre tranquillement le code de la route et payer un stage pour récupérer des points. A quand un permis pour les riches et un permis pour les pauvres ?

Je suis pour que chacun comprennent bien que la sécurité routière ne doit pas être un bizness mais vraiment une mesure destinée à sanctionner les chauffards et à rendre les routes plus sures.

Je suis pour un système de prévention et non pour un système répressif tout azimut, voire rançonnier qui veut faire de chacun de nous un délinquant de la route afin que personne n’échappe à la traque aux amendes.

Voir : LES PARTENARIATS PUBLICS PRIVÉS : une farce de mauvais goût

« Vous voulez les misérables secourus, je veux la misère supprimée »… V. Hugo

Publicités

Une réflexion sur “OUI, JE SUIS POUR !

  1. « Combien cela coûtera pour une remise en état généralisé des rues et des routes après tous ces délires ? » : bien plus cher que le coût des voitures automatiques qui permettront, soit dit en passant, de libérer la gendarmerie pour des tâches plus nobles ou tout du moins plus utiles. Les économies proprement pharaoniques réalisées sur ces systèmes permettront un investissement à mon sens dans l’enseignement d’abord et avant tout. Je ne passe pas sous silence les morts et les blessés y compris infirmes pour le restant de leurs jours. Pour ceux qui croient être nés avec un volant dans les mains, des circuits spéciaux feront leur bonheur. Mais quelle liberté ! à partir du moment où l’état ne percevra rien absolument rien sur ce mode de déplacement issu d’un monde associatif (loi de 1901) ? les entreprises de plus de 5000 salariés n’ayant pas le droit de concourir à ce sujet !!! L’état ne doit jamais au grand jamais transgresser son devoir d’arbitrage (y compris de la plus extrême sévérité (prison, amendes, confiscation)

Les commentaires sont fermés.