21 FEVRIER 1884

dignité

les mineurs du bassin houiller d’Anzin se mettent en grève, après que la Compagnie des houillères ait imposé un changement dans l’organisation du travail des mineurs, elle décide que :

  • 1° Les ouvriers seraient responsables de leurs travaux pendant toute la durée de leur galerie, et que de ce fait les vieux et les jeunes ouvriers seraient supprimés ;
  • 2° L’ouvrier devra se surcharger de bois pour les réparations ;
  • 3° La Compagnie ne fera plus de remblais, de là des éboulements seront très fréquents ;
  • 4° L’entretien de la voie ferrée, le matériel et la responsabilité des accidents, seraient à la charge des mineurs.

Les ouvriers jugèrent cette modification inacceptable. Mais la Compagnie resta inébranlable dans sa position, et voyant la résistance opiniâtre des grévistes, elle licencia, par surcroît, 140 mineurs syndiqués. Et après 56 jours de luttes âpres, les mineurs reprirent le travail, dans les conditions fixées par la Compagnie.

Cette idéologie archaïque est toujours défendue aujourd’hui par la droite et le Medef : le patronat et les actionnaires sont tout, les salariés ne sont rien ! Il y a une classe qui commande et qui s’enrichit et une autre qui travaille et qui s’appauvrit !

D’autres dates historiques ici

« Si tu ne participes pas a la lutte, tu participe a la défaite » B.Brecht 

Publicités