AFRIQUE, TERRE DE PILLAGES

 

Members of Kenya's provincial administration salute during Mashujaa Day celebrations at the Nyayo National Stadium in Nairobi

Entre le 19ème et le 20 ème siècle, les européens ont pillé les ressources et les richesses de l’Afrique. Les crimes coloniaux sont nombreux : division des ethnies par des frontières artificielles, ségrégation raciale, assassinats, déportations, travaux forcés, expropriations … Les routes et autres infrastructures ont été construites dans le but de favoriser le pillage et le transport des matières premières, mais aussi de faciliter l’acheminement des forces armées. Leur construction a été faite par les africains soumis trop souvent à de véritables travaux forcés. L’esclavagisme a fait la prospérité des grandes villes comme Bordeaux, Nantes, La Rochelle, Saint-Malo etc. et de véritables fortunes ont été bâties !

Que sont devenus Sylvanus Olympio, Patrice Lumumba, ou Thomas Sankara ? Tous assassinés pour avoir voulu l’autonomie et la liberté de leur pays, plutôt que de le livrer à des prédateurs, en échange d’un peu d’or ! Souvenez-vous de ces soldats, enrôlés dans l’armée française, pour défendre la « Mère Patrie » pendant la seconde guerre mondiale, et qui furent massacrés, pour avoir demandé que leurs pensions de guerre soient alignées sur celles de leurs frères d’armes français. Que sont devenus ceux de Setif qui après la victoire sur l’Allemagne nazie, réclamaient eux aussi plus de liberté !

La dictature, le clientélisme et la prédation des matières premières, mises en place par la colonisation sont devenues la norme pour les protégés des multinationales telles que Bongo, Sassou, Eyadema, H.Habre, Compaore …ou des dictateurs comme Mobutu et Bokassa. L’ Afrique est un continent riche, mais les pays occidentaux, la France en particulier, a toujours les dents plantées à l’intérieur ! L’armée française et la puissance publique y défendent des intérêts privés. Le continent noir reste un enjeu économique majeur pour des sociétés comme Bouygues, Lafarge, Areva ou Total.

Comme l’Amérique du sud est le jardin des USA, l’Afrique est l’arrière cour des puissances coloniales européennes, directement, ou sous couvert d’indépendance de façade, elles contrôlent l’économie du continent. Ce n’est pas demain que l’on produira et consommera africain ! La dette est un véritable fléau, chaque minute, l’Afrique paye 25000 euros aux créanciers du nord ! Et aussi longtemps que les richesses seront confisquées par une minorité africaine corrompue ayant le soutien de l’occident, aucun mur si haut soit-il n’empêchera les africains de quitter cette terre de misère.

Ce sont des Africains qui ont vendu aux négriers d’autres Africains, et donc l’Afrique serait responsable de son propre malheur ! Non c’est la cupidité humaine ; combien de français ont vendu d’autres français aux allemands, combien de français exploitent leurs concitoyens au seul nom du profit. Qui dresse les français les uns contre les autres pour gagner les élections et arriver au pouvoir ?

Pourquoi le F.M.I. et la Banque Mondiale interdisent-ils aux pays africains toute subvention à leurs paysans, pendant que les pays développés eux, n’arrêtent pas de subventionner leurs propres agriculteurs ? Pourquoi les prix du café, du cacao, du coton et d’autres matières premières dont vivent les paysans africains sont arbitrairement fixés à la Bourse de Londres, de Paris ou de New york ?

«Une grande partie de l’argent qui est dans notre porte monnaie, vient de l’exploitation depuis des siècles de l’Afrique»

Jacques CHIRAC

 

Publicités

3 réflexions sur “AFRIQUE, TERRE DE PILLAGES

  1. M. Tranxen , un devoir de memoire s’impose ! Un petit matin de juin 1944 , des tirailleurs senegalais ont ete froidement et lachement abattus au camp de Thiaroye . Leur tort : avoir ose revendique leur droit et surtout , etre negres . Pour ce qui concerne le pillage de l’Afrique , j’ajouterai modestement que les Africains s’en chargent fort bien eux-memes . Qui coltine les djembes bourres de fric dans l’hexagone , pour ne citer que cet exemple ? A ce propos , Robert Bougi a declare : « J’ai cru que j’allais me rompre le dos . » et « La putain de la republique » : « L’Afrique , c’est le paradis du liquide , la tirelire de la Cinquieme . »

  2. Les pillages ne sont pas le seul fait des européens et ne datent pas du XIXe siècle. Certains européens y ont participé, mais non pas tous (les suisses n’ont jamais rien pillé).
    Vous n’êtes pas sans savoir que les romains avaient commencé, que les arabes ont continué.
    Je crois que l’histoire du continent africain est complexe, avec divers empires, des influences extérieures et des guerres. On ne peut pas résumer à : les européens ont pillé.

    « Souvenez-vous de ces soldats, enrôlés dans l’armée française, pour défendre la « Mère Patrie » pendant la seconde guerre mondiale, et qui furent massacrés, pour avoir demandé que leurs pensions de guerre soient alignées sur celles de leurs frères d’armes français. » Prétendez-vous que ces gens ont été tués pour avoir revendiqué un droit ?

    « minorité africaine corrompue » : vous touchez un point important.

    Votre texte est trop vague pour aborder un point crucial comme celui-ci. Vous faites l’amalgame entre présent et passé, entre politique française actuelle, 2nde guerre mondiale, colonialisme.

  3. Un lien de partage vers les sites sociaux à ajouter à votre blog serait nécessaire pour le faire relayer plus facilement. Merci!

Les commentaires sont fermés.