CREER DE L’EMPLOI OU DES RICHESSES ?

Pour les capitalistes créer des richesses est indépendant de créer de l’emploi, ils se passeraient bien d’employés mais malgré l’automatisation et la répétition des taches ils ont toujours besoin de nous. Pour nous contrôler, il faut nous maintenir dans la peur de l’avenir, il faut donc qu’il y ait du chômage. Depuis 20 ans la richesse produite a plus que doublé, sans bénéficier aux salariés ; et les allégements des impôts et des cotisations des entreprises ont fini dans la poche des actionnaires.

On nous dit «vous devez travailler plus», comme si l’on ne travaillait pas assez. Mais l’on supprime les emplois pour les remplacer par des machines. Et plus la technique avancera, moins il y aura besoin de personnel, alors il ne faut pas travailler plus, mais travailler moins et travailler tous !

L’autre partie du discours est «on est obligé, sinon on délocalise» : Croyez-vous une seule minute que si leur intérêt était de tout délocaliser, ils ne le feraient pas ? Qu’est ce qui les en empêche ? L’amour du pays ? Cet amour ne les a jamais empêchés de délocaliser, de planquer leur argent à l’étranger, de gruger les impôts, d’exploiter leurs concitoyens et de polluer notre beau pays ! Ce qui les en empêchent, c’est qu’il y a encore énormément d’argent à se faire sur le dos de l’État et des français. Sans compter notre taux de productivité qui est l’un des plus élevés au monde, et la qualité de notre formation professionnelle.

Leur but est de détruire le code du travail et toutes les protections sociales mises en place par de nombreuses luttes, choses qu’ils n’ont jamais acceptées. Leur ambition, c’est de pouvoir utiliser une main d’œuvre docile et corvéable sur place. Tout le programme du CNR doit être supprimé : ils le disent clairement !

Pour créer de l’emploi il ne faut pas alléger les charges des entreprises, qui ne sont d’ailleurs que des cotisations sociales, mais au contraire instaurer un impôt sur les sociétés indexé sur le nombre de chômeurs. Plus le nombre de chômeurs augmente, plus l’impôt augmente, le nombre de chômeurs diminue, l’impôt diminue et si le chômage disparaît, l’impôt disparaît ! Il faut assortir à cette proposition l’interdiction de distribuer des dividendes aux actionnaires à toutes les entreprises qui licencient. Il faut que le MEDEF et le patronat n’ait aucun intérêt à ce qu’il y ait du chômage.

Il est grand temps que nos concitoyens reprennent en main le terrain politique, et ne se laissent pas bercer par de belles paroles. Il faut se demander pourquoi les richesses produites ne profitent toujours qu’aux mêmes personnes. Pourquoi, alors que le nombre de fonctionnaires ne cesse de diminuer, le déficit de l’état ne cesse d’augmenter. Où passe l’argent soit disant économisé ? Et pourquoi, alors qu’en 20 ans la richesse produite a plus que doublé, pourquoi la protection sociale a diminué et le chômage augmenté ?

Ne leur faites plus confiance, le système capitaliste s’auto-génère sur notre naïveté et notre crédulité, à croire qu’aucune autre solution n’est possible. L’absence de règles permet au capitalisme de prospérer. Il est temps d’imposer un salaire maximum et une meilleure répartition des richesses !

«C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches»… V.Hugo

Publicités

3 réflexions sur “CREER DE L’EMPLOI OU DES RICHESSES ?

  1. @Robert Gil
    On va pas recommencer! avec votre nouvel impôt, on ne s’y prendrait pas mieux pour vider la France de ses entreprises. Vous croyez naïvement qu’un créateur d’entreprise marcherait dans votre combine, il s’expatrierait tout de suite en emportant ses idées (qui comme chacun sait ne peuvent être divulguées que sous la torture du KGB) ? Qu’une entreprise du CAC 40 resterait les bras ballants sans réagir ? Trouvez autre chose, en particulier des marchés suffisamment rémunérateurs pour qu’il puisse y avoir des emplois correctement rémunérés (sauf qu’aujourd’hui ça devient de plus en plus rare) J’ai la très nette impression que vous croyez que les clients tombent du ciel, qu’il n’y a que les employés de base qui ont la capacité d’innover et de conduire des équipes … et donc nous ramener à un 1984 bis. Ceci étant en ayant jeté un coup d’œil sur votre site un certain nombre de vos idées sont justes mais pas celle-là !

Les commentaires sont fermés.