ECOLO ? ECOLO ?

retraites

Être écologiste ce n’est pas seulement trier ses déchets et manger bio. C’est aussi refuser l’hyperconsommation, car une consommation toujours plus importante, dévoreuse d’énergie détruit les ressources de la planète, et favorise les délocalisations pour gagner en productivité.

Être écologiste c’est être partisan d’une croissance raisonnée et ne pas vouloir toujours plus de bien matériel. C’est préférer les transports en commun à la voiture, le train à l’avion, le ferroutage au camion. C’est de ne pas acheter des produits qui viennent du bout du monde et qui sont produits dans des conditions humaines et environnementales dégradantes.

Être écologiste c’est privilégier une économie locale, préférer les petites exploitations agricoles respectueuses de l’environnement à l’agriculture industrielle dévoreuse de subventions publiques et génératrice de pollution. C’’est refuser les pesticides, les OGM et préserver la biodiversité.

Être écologiste c’est comprendre que notre état de santé dépend de la qualité de l’air que nous respirons, de la pureté de l’eau que nous buvons et des aliments qui font fonctionner notre organisme. Être écologiste c’est se rendre compte que le sud crève de faim pendant que nous nous crevons de mal bouffe, et que de nombreuses maladies sont dues à des facteurs environnementaux.

Être écologiste c’est prendre en compte le bien être animal, élever les animaux de ferme dans des espaces naturels, et refuser l’élevage intensif. Être écologiste c’est aussi réduire sa consommation de viande qui entraîne les déforestations et la culture intensive afin de nourrir l’animal au détriment de l’humain. Être écologiste c’est arrêter la surexploitation des océans et le bétonnage du littoral.

Être écologiste, c’est aussi se méfier des solutions, présentées par des bonimenteurs sur un plateau télé. Les minéraux destinés à l’électricité propre et aux nouvelles batteries sont souvent situés dans des régions jusque là préservées. Être écologiste c’est savoir que ces mines situées dans des pays pauvres sont exploitées par des multinationales qui n’ont aucun respect pour l’environnement.

Être écologiste ce n’est pas seulement arrêter le robinet lorsque l’on se lave les dents et éteindre la lumière en sortant d’une pièce. Être écologiste c’est prendre conscience que la gestion de l’eau, la production et la consommation d’énergie sont des enjeux majeurs pour l’avenir de la planète.

Être écologiste, ce n’est pas absorber bouche bée les belles images d’un film financé par des multinationales, qui délocalisent dans des pays où les règles sociales et environnementales sont inexistantes. C’est comprendre que les responsabilités en matière de pollution sont différentes entre ceux qui essaient de survivre, et ceux qui ne pensent qu’à faire du profit coute que coute!

Être écologiste c’est forcément être anticapitaliste. L’écologie est incompatible avec le capitalisme. Après avoir détruit une partie de notre environnement, la folle course au profit menace désormais les équilibres de la planète et les différentes mesures et autres «Grenelle» sont seulement faits pour nous donner bonne conscience et leur permettre de faire du «business» vert. Il ne s’agit plus de développement durable mais bien de développement rentable !

«Si les peuples du monde ne sont pas capables d’enterrer le capitalisme, alors le capitalisme enterrera la planète»…Evos Morales

 lire : SORTIR DE LA PENSÉE UNIQUE

Publicités

6 réflexions sur “ECOLO ? ECOLO ?

  1. Etre écologique c’est surtout prendre conscience de ce que l’on va dire et prétendre. Exemple: Dans les super marchés on ne reçoit plus de sacs en plastique gratuitement pour pousser les consommateurs à réutiliser les sacs déjà reçus. Résultat ? Les grands magasin se font des bénéfices supplémentaires car non seulement il vendent les sacs qu’avant ils pouvaient distribuer gratuitement mais en plus, il vendent des nouveaux sacs supplémentaires pour tous les consommateurs qui avant réciclaient les sacs reçus gratuitement pour en faire des sacs-poubelle des déchets de cuisine. Il faudrait voir donc à qui l’écologie profite et arrêter de faire pire que mieux.

    • J’ajoute que si vous achetez des fruits et légumes au marché du coin les sacs sont toujours gratuits, les fruits sont meilleurs et moins cher et pas verts et pas mûrs, plus chers et sans sacs comme aux super-marchés.

  2. @ thaliesan

    Bon nombre de médias ont travaillé de concert, et aidés par le sport et la presse people ont réussi a faire passer le réchauffement climatique pour une fable. pourtant la situation est dramatique…

    De un ceci n’est pas vrai, les média n’arrètent pas de nous gonfler avec le réchauffement climatique.
    Ce n’est pas une fable, c’est la manière de vous raconter l’histoire qui n’est pas correcte.

  3. Bonjour,
    Tout cela est très juste. Bon nombre de médias ont travaillé de concert, et aidés par le sport et la presse people ont réussi a faire passer le réchauffement climatique pour une fable. pourtant la situation est dramatique…
    Quant à « Food Inc »,il a été le dernier documentaire traitant de l’élevage intensif que j’ai vu avant de ne plus réussir à manger de viande. Abominable est le seul adjectif qui me vienne à l’esprit.

  4. Un commentaire pour vous encouragez à continuer d’écrire ces articles !!
    Meme si c’est déprimant, car tout seul devant son PC on se demande ce que l’on pourrait faire. Comment rivaliser contre la télévision ? les gens ne croient que ce qui passe au 20h de TF1..

    Je vous conseillent les films suivants, vraiment stupéfiant !

    « Home » et « Food Inc »

    Home est passé à la télé, mais qu’une seule fois il me semble.
    Et il me semble pas qu’il y ai eu de la publicité car je suis tombé par hazard dessus.

    En espérant qu’un jour les gens se réveillent.

Les commentaires sont fermés.