HOLLANDE : deux ans et demi au service des patrons !

-

C’est l’histoire d’une entourloupe. Celle de celui qui s’est fait passer pour l’ennemi de la finance quand il était candidat et qui dès son arrivée au pouvoir est devenu le président des patrons : mise en place « du choc de compétitivité » puis du « pacte de responsabilité » pour toujours plus de profits pour une minorité et de chômage et de précarité pour la majorité.

Dès juillet 2012, Hollande fait allégeance au patronat. Sous prétexte de créer des emplois et de relancer la croissance, le « choc de compétitivité » réclamé depuis des mois par le patronat est mis en place. Cela consiste à un allégement d’impôt de 20 milliards d’euros par an sous forme de crédit d’impôt pour les entreprises payé par les salariés. Dans le même temps sont annoncées des économies budgétaires et des relèvements d’impôts pour la majorité des salariés et des retraités avec entre autres l’augmentation de l’impôt le plus injuste, la TVA. Mais cela n’est pas suffisant aux yeux du patronat. Il en réclame encore plus. Et une fois encore, Hollande avec Valls comme premier ministre va lui offrir 50 milliards d’euros sur un plateau d’argent via le « pacte de responsabilité ». Oui, il n’y a aucun doute, ce gouvernement aime les entreprises et ses dirigeants. Est-ce que les entreprises et leurs dirigeants aiment leurs salariés ? Ça c’est une autre histoire dont le gouvernement se fout complètement !

Le résultat de cette politique ne s’est pas fait attendre : les entreprises du CAC 40 ont versé 43 milliards d’euros à leurs actionnaires soit de 4 % de plus qu’en 2012. Pour la majorité de la population, cette politique libérale est un véritable désastre. Et le bilan à mi-mandat de la politique de Hollande sur le chômage est une accumulation de records. En septembre, un nouveau record a été franchi avec 19.200 demandeurs d’emploi de plus. Et si l’on intègre les personnes ayant en partie travaillé dans le mois la hausse a été encore plus forte avec 50.200 chômeurs de plus, portant leur total à 5.431.500. Quant au nombre de chômeurs de longue durée il continue de progresser, franchissant le cap des 2.200.000. Le gouvernement le reconnaît lui-même, « nous sommes en échec. », mais il ne change rien. Bien au contraire, il s’attaque à celles et ceux qui contestent sa politique, déploie sa police, réprime. Ce sont bien Hollande et Valls qui sont responsables de la mort de Rémi par leur acharnement à imposer par la violence policière un barrage inutile à Sivens.

Face à ces tristes résultats, le gouvernement ne change pas une politique qui perd… Mais cela n’est pas perdu pour tout le monde et Gattaz peut se frotter les mains. Alors, face à une telle politique, il y a urgence de combattre ce gouvernement, de mettre en avant des exigences sociales, écologiques, démocratiques radicales, de rupture avec le patronat et la logique du profit. . Il est urgent de dire stop et de ne plus accepter ni ce chômage de masse, ni l’austérité, ni la destruction de la protection sociale et des services publics, ni la loi de transition énergétique bidon, ni la répression allant jusqu’à la mort pour imposer des grands projets nuisibles comme le barrage de Sivens, l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ou la ferme-usine des 1 000 vaches…

Source

« Le capital c’est du travail volé! »…Auguste BLANQUI

Lire : LOI MACRON : un projet 100% réactionnaire !

Publicités

Une réflexion sur “HOLLANDE : deux ans et demi au service des patrons !

  1. hollande ou un autre , ils sont tous à la botte des patrons et de l’argent ; ne rien attendre des élus , tel est ma devise…..et que ces gens là n’attendent rien de moi , et surtout pas ma voix dans les urnes ….

Les commentaires sont fermés.