LE 17 JANVIER 1961

Lumumba, qui a arraché l’indépendance du Congo,l’un des pays les plus riches d’Afrique, avait compris que la seule force capable de réaliser l’indépendance totale était celle de la grande masse des exploités et des opprimés.

Désireux de se débarrasser de lui par crainte de le voir se tourner vers les Soviétiques, les Etats-Unis et les anciennes puissances coloniales européennes au premier rang desquelles la Belgique, apportèrent leur soutien au chef de l’armée congolaise, le colonel Mobutu pour liquider Patrice Lumumba. Le 14 septembre 1960, le colonel Mobutu entreprend un coup d’État et arrête le Premier ministre Lumumba. Celui-ci s’évade le 27 novembre mais il est traqué et repris le 2 décembre. Les 12 et 13 janvier 1961 éclate une révolte au camp de l’armée à Thysville où est enfermé Lumumba. Les Occidentaux, la CIA, et les belges craignent que Lumumba ne s’evade a nouveau.

Le 17 janvier 1961, Patrice Lumumba, Maurice M’Polo et Joseph Okito, après avoir été sauvagement torturé, sont transférés à Élisabethville au Katanga. La décision est prise d’éliminer immédiatement les trois prisonniers.

Lumumba fut donc assassiné le 17 janvier 1961, officiellement sur ordre des dirigeants de la province sécessionniste du Katanga, mais son exécution fut supervisé par les occidentaux, notamment belges. Sa dépouille n’a jamais été retrouvée, son corps a été dissous dans de l’acide.

Le même jour au États-Unis : LE 17 JANVIER 1961

Publicités