L’IMMIGRATION VUE PAR LE FN

Pour le FN, l’immigration n’est pas simplement l’arrivée et l’installation d’étrangers,… il s’agit d’une véritable menace sur l’ « identité nationale » c’est-à-dire sur ce qui fonde le socle culturel, au sens large, d’une collectivité nationale : les valeurs, les symboles, les coutumes,…

Par définition, l’étranger a un bagage culturel différent de celui du pays dans lequel il va s’installer… et s’installer dans un pays ne le dépouille pas automatiquement de celui-ci. Reste à savoir de ce qu’il advient de ce bagage une fois posé en terre étrangère.

Le FN fait une différence entre les différentes cultures, celles, proches de la culture française, qui permet l’intégration – essentiellement, pas seulement (asiatique), celle fondée sur un socle judéo-chrétien,… et les autres, ou plutôt l’autre, celle fondée sur l’Islam.

Le FN affirme que la « culture islamique » est incompatible avec les principes de la République Française, et représente même un danger pour celle-ci. Cette hypothèse, érigée en principe, fait donc de tout porteur de cette culture un danger potentiel… Et c’est donc, au nom de la défense de l’ « identité française » qu’est élaboré en stratégie politique l’exclusion des populations d’ « origine musulmanes ».

Cette argumentation ne manque pas de sel quand on connaît le fossé qu’il y avait entre la religion catholique et les principes de la République,… quand on connaît les efforts des républicains pour réduire les prétentions totalitaires de l’Eglise,… et quand on connaît l’attitude du FN au regard des intégristes religieux catholiques.

Mais soit ! Entendons – sans l’approuver – ce raisonnement. Il y a beaucoup plus grave dans cette attitude,… quelque chose d’éminemment contradictoire qui le rend historiquement absurde et politiquement ridicule.

Sans remonter à la préhistoire, lorsque les conquistadors espagnols ont débarqué en Amérique, ils ont pris pied sur une terre déjà occupée, aux civilisations évoluées, affronté des peuples qui avaient leurs cultures. Ils les ont, en partie, exterminés, détruit leurs cultures, traditions, langues et ont carrément pris leur place.

Lorsque les colons européens ont débarqués en Amérique du Nord, comme les conquistadors au Sud, ils ont méthodiquement chassé ces peuples qui habitaient ces contrées, les ont asservis, parqués, en partie exterminés et pris leurs terres.

Lorsque les colons britanniques, hollandais ont investi l’Afrique du Sud, ils ont également chassés les populations indigènes et pris leurs terres. De même pour l’Australie, la Nouvelle Zélande, la Nouvelle Calédonie pour les français, la Palestine pour les israéliens….

Le FN, si soucieux de défendre l’identité originelle des peuples, reste pourtant d’une discrétion absolue sur ce genre d’évènement,… et trouve même « normal » ce type de colonisation qu’il a toujours revendiqué ( ?)

Comment le FN peut-il accepter l’existence de gouvernements sur le continent américains, qui sont issus de migrants qui ont détruit la culture locale ? Comment le FN peut-il soutenir les revendications des colons français en Nouvelle Calédonie qui ont fait main basse sur une terre qui ne leur appartenait pas ? Comment le FN peut-il défendre la colonisation de l’Algérie des 1830 alors qu’il s’agissait manifestement d’une invasion coloniale mettant en péril la culture locale ?

Pour le FN les immigrés bénéficient d’avantages du fait de leur présence en France, profitent de nos richesses… qu’ils contribuent par ailleurs à créer ! Mais qu’en est-il des colons qui ont pillé des pays entiers et exterminé les populations ?

Y aurait-il pour le FN une bonne et une mauvaise immigration ? Y aurait-il pour le FN des « invasions » respectables et d’autres qui ne le serait pas ? Apparemment oui ! Mais alors quels sont les critères de la qualification ? L’immigré serait dangereux mais le colon respectable. Autrement dit, et dit crûment, il y aurait une race supérieure, la blanche, détentrice de la « vraie culture » et les autres…

Patrick MIGNARD

« Aucune colonisation n’a jamais été faite pour le bien des peuples, mais seulement pour le profit d’une minorité »…L.PRADIER

Publicités