LE CHIFFRE : 79

c’est le nombre de  milliardaires résidant à Moscou, qui devient ainsi la capitale mondiale des milliardaires. L’année dernière, c’est New York qui avait été couronnée du titre. Cette année, le nombre de Russes dans le classement établi par Forbes est en hausse (101 personnes). En 2010, la Russie comptait 62 milliardaires contre 32 en 2009. Le nombre des millionnaires russes dont les avoirs dépassent 100 millions de dollars augmentera de 75% pour atteindre près de 3.675 personnes dans cinq ans. La Russie comptait 2.100 millionnaires ayant des avoirs supérieurs à 100 millions de dollars en 2011

Le nombre de millionnaires en dollars a augmenté en Russie deux fois plus vite que dans le reste du monde en 2006, atteignant les 119.000 personnes, selon le spécialiste du conseil Capgemini et la banque d’investissement Merrill Lynch. La Russie est devenue le deuxième pays pour le nombre de milliardaires après les Etats-Unis, comme en témoigne le classement annuel réalisé par le journal Forbes .

« 16 ans après l’effondrement de l’Union soviétique, la Russie et ses 87 milliardaires occupent la seconde position après les Etats-Unis, loin devant les 59 milliardaires de l’Allemagne. La Russie maintient ainsi une place honorable pour la sixième année consécutive », écrit Forbes. L’année dernière, la Russie était le troisième pays au monde en nombre de milliardaires, dont la fortune cumulée était estimée à 282 milliards de dollars….

On vit pas dans un monde merveilleux ? Mais comment sont-ils devenus si riche, si vite ?

J’espère que les 17% de la population russe vivant sous le seuil de pauvreté est très fier de ses milliardaires…et que les travailleurs russes dont le salaire moyen avoisine les 570 euros sont très content pour eux !

« Si tu veut gagner ta vie travailles, si tu veux devenir riche, fais autre chose »

Publicités

2 réflexions sur “LE CHIFFRE : 79

  1. Drogues et prostitution? Voilà une représentation de droite. Non, camarade. Les milliardaires russes sont milliardaires parce qu’ils se sont appropriés les grands moyens de production et d’échange. Ils sont ni plus ni moins des capitalistes ordinaires, semblables aux capitalistes du monde entier, ni plus ni moins salauds que ce que leur classe exige : s’approprier privativement les fruits du travail social, même si, et surtout s’il faut écraser socialement, économiquement et politiquement les individus les moins favorisés.
    Il n’y a aucun mérite à ça. Les milliardaires furent ceux qui étaient le mieux placés. Les pauvres et les exclus étaient ceux qui étaient les plus mal placés.

    Lénine, réveille-toi, ils sont devenus fous.

    Pour de bon, ce coup-ci…

  2. Encore une majorité de sales trafiquants de drogues et de prostitution.
    Il faudrait dire Si tu veut gagner ta vie travailles, si tu veux devenir riche,exploite les autres.

Les commentaires sont fermés.