VIVE LA CIVILISATION OCCIDENTALE !

Guéant reprend la vieille antienne du « choc des civilisations ». La civilisation qu’il considère comme supérieure aux autres civilisations est occidentale. Pourtant, son appréciation mérite d’être appréciée historiquement.

L’Amérique fut colonisée par les européens et les peuples autochtones exterminées de mille façons : les Aztèques, les Sioux, les Apaches, les Mohicans et tant d’autres furent éradiqués sans autre forme de procès. Les noirs africains furent réduits en esclavage par les ancêtres de ce triste sire.

Bien sûr, la France, pays de notre histrion national, prit sa part de butin dans de sinistres aventures coloniales : l’Afrique noire, l’Indochine, le Maghreb et plus spécialement l’Algérie qui eut à subir les invasions barbares de 1830 et les innombrables massacres perpétrés contre les populations résistantes à la « pacification » de la grande Kabylie en 1854 et 1870 quand on enfuma les douars.

Pire, la République instaura dans ce département français le code de l’indigénat : une première mouture de l’apartheid. Les guerres de décolonisation en Indochine,  les massacres des Malgaches en 1947, des algériens à Sétif et à Guelma et les sept ans d’une guerre cruelle de 1954 à 1962 où un algérien sur 9 périt, doivent être mises au débit de ceux qui s’expriment comme Guéant.

Quant à l’Allemagne, haute gamme de la civilisation Occidentale (devenue exemplaire aux yeux de Sarko, le fossoyeur de notre pays) c’est bien 60 millions de morts qu’elle peut mettre à son criminel palmarès. Six millions de juifs humiliés avant d’être déportés, gazés et brûlés dans des fours crématoires tous sexes et âges confondus au seul motif de ne pas correspondre aux critères de notre civilisation occidentale qui vous est si chère. Les slaves, les tziganes, les témoins de Jéhovah tués par millions (27 pour l’URSS, 3 pour les polonais…)

Depuis 1945, l’Occident n’a cessé de se déshonorer en menant des guerres impérialistes, en affamant des peuples parmi les plus pauvres, en agressant l’Irak en vue de s’emparer de ses richesses pétrolières sous des prétextes fallacieux , c’est un avatar issu des gènes occidentaux qui a atomisé Hiroshima et Nagasaki, qui a déversé l’agent orange et l’uranium appauvri sur des populations civiles, et qui aujourd’hui encore, maintient des centres de tortures et des prisons secrètes.

En un siècle, l’Occident, démographiquement le moins peuplé, à la cupidité sans fond a assassiné plus qu’aucune autre civilisation, inférieure selon vous, ne pourra en plusieurs siècles commettre.

Votre civilisation, Guéant, ce sont en France, un million de chômeurs en plus depuis l’arrivée du petit homme providentiel, des centaines de milliers d’hommes et de femmes sans abri, clochardisés. Cette misère est le résultat de vos choix politiques et idéologiques. Vous n’avez aucune leçon à donner !

Je sais que vous désirez les voix du front National et vous êtes un politicien cynique, toujours prêt, comme votre maître à dresser les français contre les français. Vous n’êtes qu’une petite classe de notables, de quantité et d’importance nulle, alors: dégagez !

 « L’occident est juché sur le plus grand tas de cadavres de l’histoire »

Aimé CESAIRE

 D’après un texte de KURTZ à découvrir ici

Publicités

7 réflexions sur “VIVE LA CIVILISATION OCCIDENTALE !

  1. Je me suis rendu sur Wiki en cliquant sur les liens ci-dessus.

    Plusieurs remarques :

    Il s’agit d’une époque historique éloignée de la nôtre. Et votre « argument » est souvent mis en avant par ceux qui veulent relativiser les crimes de l’Occident. Si l’on veut établir des comparaisons, il faut tenir compte des spécificités et des singularités propres à chaque pays et à chaque période.

    Un homme préhistorique tue un autre homme préhistorique. Ai-je le droit intellectuel de déclarer que c’est tout à fait comparable au meurtre d’un contemporain par un autre contemporain? Certes, l’acte de tuer est bien le même, il est identique. Mais ne dois-je pas prendre en compte l’écart historique, l’apport de la civilisation, l’intervention, au plan de la pensée humaine (philosophie, éthique, religion, droit, etc….), qui fait que le crime s’aggrave dès lors que la conscience du crime commis s’élève?

    Il y a un développement social des sociétés au cours du temps historique. Nous savons tous que cette évolution sociale s’est avérée inégale d’une région du monde à l’autre si bien que des cultures contemporaines les unes aux autres n’avaient pas atteint le même degré de développement ni de perfection. Les cités antiques où le travail était socialement organisé montraient des signes évidents de prospérité qui attisaient la convoitise de peuplades encore nomades, cantonnées à une vie essentiellement pastorale. Cette convoitise dégénérait en guerres, les moins évolués désirant spolier les richesses de ces cités évoluées. D’autant que ces sociétés évoluées prospéraient par l’esclavage, c’est-à-dire la violence. Les conditions se réunissaient ici où là pour que cette violence se transforme en guerres, en massacres et en vols. Le degré d’évolution des forces en présence n’était pas du tout le même de part et d’autre. Et la conscience des crimes commis pouvaient être très relative.

    Lorsque l’on dénonce la violence du monde occidental, il faut aller jusqu’au bout de l’analyse. L’Europe est le SEUL continent de l’Histoire qui a ENVAHI, OCCUPE, SPOLIE et MASSACRE (sur) les 4 autres continents au long de 5 siècles.5 siècles d’invasion par delà les mers et les océans. Nous voilà bien loin de peuplades armées qui investissent l’Eurasie. Il s’agit de décisions volontaires, programmées, préparées, au sens où le mot volonté signifie désir d’atteindre un résultat. Cela continûment durant 5 siècles, à un moment de l’Histoire où l’évolution sociale s’est dotée d’instruments intellectuels raffinés. Dès la Renaissance, l’imprimerie permet la lecture des philosophes grecs, latins, les textes sacrés des 3 religions. On sait que tuer est une faute car on a longuement glosé le terme et le fait. On n’agit plus du tout en ignorance de cause. Au contraire.
    Alors que le mode social était passé de l’esclavage au servage, puis du servage au salariat, on a tout bonnement réactivé l’esclavage dans le but d’en faire, non plus un moyen de production seulement, mais un moyen de richesse à l’échelle de 3 continents. On jetait les captifs dans les cales dans des conditions pires que si ça avait été des animaux. Pourquoi? Par qu’un éleveur paye ordinairement chaque tête de son cheptel et c’est pourquoi l’éleveur en prend soin. Là, la source négrière était inépuisable, gratuite ou très bon marché. On n’avait même pas besoin de se précautionner pour maintenir les captifs dans de bonnes conditions.

    Les scientifiques les plus éminents, vers la fin du 19ème siècle et au début du 20ème, ont conduit des travaux qui fondaient l’hypothèse et concluaient sur les inégalités raciales. Ce sont les sciences qui, en tant que savoir constitué, proclamaient l’infériorité de certaines racines, étant entendu que la race supérieure était la race blanche judéo-chrétienne. Depuis la Renaissance jusqu’au 20ème siècle la question s’est posée de savoir si les Noirs ou les Amérindiens avaient une âme et s’ils étaient des hommes. Les conclusions scientifiques sont le terme idéologique du point de vue colonial que le nazisme va reprendre à son compte pour exposer ses thèses pangermanistes, proclamant l’infériorité des Slaves (mot issu d’eslaves), des Juifs et des Tziganes.

    A la limite, le crime n’est même plus celui des génocides, ethnocides et autres massacres, mais celui qui conduit à penser et à proclamer la supériorité d’une race sur les autres et qui lui confèrerait en pensée et en intentions tous les pouvoirs d’êtres humains sur d’autres êtres humains. Il s’agit de se représenter l’humanité comme une élite régnant sur des masses sans statut ni caractéristiques définies.

    L’Occident persiste. Dès 1917, puis dès 1945, l’Occident interdit à l’humanité de se doter d’un régime communiste. On installe un cordon sanitaire, on exécute Liebnecht et Luxembourg, on fait la guerre à la Corée puis au Vietnam, on massacre 500 000 Indonésiens, on impose le Shah d’Iran et sa dictature, on intrigue et met en place des dictatures en Amérique latine pour arrêter, torturer, exécuter sommairement tous les militants de gauche. Quand l’URSS s’effondre, on stigmatise l’Islam et on détruit les pays arabes ou musulmans les uns après les autres.

    Ce n’est plus par envie, jalousie et convoitise, mais à partir d’une lente et patiente prise de pouvoir qui fait que ce crime est tout simplement prémédité. Il entre dans les plans, c’est une méthode, une organisation du monde.

    Nous eûmes certes des chefs militaires cruels, d’Alexandre et César en passant par Genghis Kahn, des guerres violentes et des massacres célèbres. Mais jamais cette association mafieuse du crime prémédité et organisé. Qui laisse derrière elle toute notion de civilisation. L’impérialisme d’aujourd’hui laisse sur place le pire des colonialismes.

    5 siècles! Non, jamais une autre culture, une autre civilisation n’a jamais commis d’aussi grands crimes.

  2. Bonjour yapadaxan ,
    Que vous répondre ? Je ne suis pas Hugo et pour le reste je n’ai pas de pognon en bourse ni même en stock à la banque.
    Je vous conseillerais bien de relire quelques petits articles de base : http://fr.wikipedia.org/wiki/Expansion_de_l'islam un exemple de pré-guerre mondiale , et puis un autre http://fr.wikipedia.org/wiki/Conqu%C3%AAtes_mongoles , …mais je sens que cela ne servirait pas à grand chose.

    Vous parlerais je de PolPot génocidant son peuple ? Des Soudanais génocidant zn toute impunité 1 million de Chretiens et d’animistes ?

    Ca ne sert à rien non plus ?

    Vous parliez de Hugo : reportez vous à la légende des siécles ou à son poéme « depuis 2000 ans la guerre » …

    Ceci dit il est vrai que l’occident a été particulierement meurtrier : plus de matériel, de technologie, de populations….
    Les Ottomans ont génocidé 1,5 millions de Chrétiens Arméniens : des amateurs sans doute ; puisque les Nazis qu’ils ont inspiré ont fait mieux…Mais rassurez vous . Les civilisations sont fragiles, et celle qui nous remplacera sera encore bien mieux équipé et efficace. Et moins culpabilisée par notre tropisme judéo chrétien.

  3. Il s’appelle Victor mais pas Hugo. Aussi ne voit-il pas tous les Misérables et il n’a que faire de la Légendes des Siècles.

    Certes, il y eut des massacres un peu partout dans le monde et perpétrés par un peu n’importe qui. Seulement, voilà : on dénonce un Occident détenteur de l’imprimerie grâce à quoi il éparpilla de par le vaste monde ses lumineuses sentances inspirées par Dieu en personne et ça, faut’l’faire. Dieu n’est qu’amour, disaient-ils, en tirant dans le tas. Victor, qui se sent peut-être coupable, ne mesure pas que ce sont les résultats des recherches scientifiques et technologiques les plus pointues qui aident à accomplir les génocides.

    Aucune civilisation n’a inventé les camps de la mort, les convois par trains ni même la solution finale à l’aide du zyklon B. L’holocauste fut commis de façon industrielle. Ni les vols de bombardiers lâchant sur un pays 2 bombes H vers les 6-8heures du matin. Comme ça, en traître, pour liquider des dizaines de pékins qui pionçaient peinards dans les chaumières. Victor, qui n’est décidément pas Hugo, n’a pas mesuré à quel point les 2 guerres que déclencha l’Occident furent MONDIALES!!! Rien que ça! Une paille!
    Ni même que les Anglais qui débarquèrent en Amérique allèrent jusqu’au bout, jusqu’au dernier des Mohicans et même des Sioux, des Chéyennes, des Apaches, des Navajos, etc…. Tous. Sauf quelques-uns qu’on parqua par charité chrétienne dans des « RESERVES »… Réserves dans lesquelles ils se trouvent TOUJOURS et ENCORE!… Imaginons que ce soit en Libye, en Irak, en Syrie, hein? Vous voyez d’ici les journaux? Vous entendez les commentaires. Ou l’URSS? Parce que des goulags, c’est grave, mais pas des réserves! Non, ça, c’est vachement civilisé et c’est même par là qu’on reconnaît la 1ère démocratie du monde. Ca et Coca Cola.

    Donc 39-45, 50 à 60 millions de morts, vous pensez que Totor, ça le titille? Que nenni! Des fours crématoires? Pour lui, qu’est-ce que c’est putain de normal!

    L’Irak, les ADM, le terrorisme? 1 million de morts. Et pi cé tou! On va pas en faire une soupe d’esques, non? 700 bases militaires, des ogives nucléaires tout autour de la Russie, soi disant tournées vers l’Iran, quoi de plus bégnin? De plus normal? Des embargos par-ci, par-là, après Hitler et Pinochet, c’est normal, non? On a eu des défoliants, du napalm, des guerres en Corée, au Vietnam, des bombes à billes, à fragmentation. On a l’uranium appauvri, des villes irakiennes et libyennes déchiquetées, en ruine, cimetières mouroirs où agonisent des gamins, vous croyez que ça l’empêche de dormir, le Totor? Bien sûr que non! C’est un trader social-démocrate, un DSK des Temps modernes, mi Ford mi civilisé de la jungle des villes, un fils à Tarzan, un héros d’aujourd’hui, que lui chaut Damas ou Téhéran?

    Victor, non pas Frankenstein, du reste lecteur des classiques grecs et donc très humain, non, l’auteur du texte ci-dessus, je ne vous conseille pas Neruda, Char ou Eluard. Non un bon article des Echos doit vous combler de bonheur. Chacun ses valeurs, vous, ce sont celles de la Bourse…

  4. Bonjour Robert Gil,

    L’occident a fait sa part dans le désastre mondial. Rien d’étonnant à cela : il s’agit des mêmes humains ici et ailleurs.
    Les Zoulous ont génocidé des peuples entiers en Afrique, les Sioux massacraient les Pawnees (c’est pourquoi ceux ci aidaient les blancs), les Aztéques ont massacré et génocidé à tours de bras (c’est pourquoi de nombreux peuples mexicains non-Aztéques ont aidé Cortez, quitte à s’en mordre les doigts ensuite), les Arabes ont semé le feu et l’horreur durant tout le Jihad, de l’Arabie à l’Espagne (quant au mythe Andalou, ce n’est qu’un…mythe), et les Mongols, etc…
    La particularité de l’occident est d’avoir mené ces campagnes en étant persuadé de « bien faire » . Rappel : Nous admettons qu’il peut y avoir non seulement un droit, mais un devoir de ce qu’on appelle les races supérieures, revendiquant quelquefois pour elles un privilège quelque peu indu, d’attirer à elles les races qui ne sont pas parvenues au même degré de culture et de civilisation » (Léon Blum, Allocution à la Chambre des députés, 9 juillet 1925)
    Cela n’excuse rien.
    Mais se taper la poitrine en pleurnichant que l’occident est le plus grand « meurtrier » de l’Histoire , c’est non seulement ridicule , mais aussi quelque part criminel.
    Même Hitler a des concurrents sérieux dans le passé (pensons seulement au Livre de Josué dans lequel le peuple Juif extermine des peuples entiers-hommes, femmes, enfants, chêvres et chiens compris- car la terre que ceux ci occupent leur a été promise par Dieu.
    Je connais la citation de Césaire, que je tiens pour un raciste authentique. Il n’en a que peu de  » mérite » : il a été éduqué dans nos écoles, aprés tout.
    Ce qui est dangereux dans tout celà et dans cette désignation de l’occidental comme bouc émissaire de la Connerie Humaine, c’est de croire qu’en vouant au four ou à la déportation la dite civilisation occidentale on aura liquidé le probléme.

  5. La civilisation expliquée à mon chien !

    – assis ! – couché !
    – assis ! – assis !
    – couché ! – assis !
    – assez! C’en est assez ! Je suis fâchée ! Petit fasciste !
    – je ne vais pas aller par 4 chemins…
    – parce que TU crois qu’il y en a qu’un !
    – détrompe-toi, il en a plusieurs
    – tu n’es pas seul au monde… il n’y a pas qu’un seul monde… et si tu ne le crois pas c’est parce que tu es immonde.
    – non, je ne suis pas vénère… tu es un berger… et si j’étais toi, je ne serai pas fier
    – je n’aime pas te voir te comporter comme si tu étais au-dessus des autres…
    – tu es un chien semblable à tous les chiens, tu les vaux tous mais n’importe lequel te vaut!
    – pas la peine de remuer la queue… je désapprouve ta conduite, ta suffisante insuffisance.
    – oui, tu as empêché tout le monde de dormir, en aboyant sur le chien de la voisine
    – pour qui tu te prends? Pour qui tu le prends ? Pour un bâtard, c’est cela ?
    – non… pas la peine de me faire les yeux doux… ni risettes… ni courbettes !
    – si tu étais vraiment supérieur à lui, pourquoi tu lui abois dessus ?
    – ça y est, je t’ai mis la puce à l’oreille : un supérieur ne peut en vouloir à un inférieur sauf s’il ne lui était pas vraiment supérieur ou que l’autre ne lui était pas vraiment inférieur.
    – baisse les yeux… j’ai honte de toi… ça y est, j’ai compris… ce n’est pas lui qui te pose problème
    – c’est parce qu’il s’est offert une femelle… et qu’à deux, ils vont faire plein de petits
    – et qu’un ça va… c’est quand ils deviennent nombreux que ça ne va plus… c’est ça ?
    – à bas les bâtards, mon berger allemand en a marre… et il aboie pour nous en faire part.
    – sa chienne de vie, ne peut pas se réduire à la vie de n’importe qu’elle chienne
    – il se sent bien élevé, bien dressé, bien domestiqué… que dis-je civilisé… la civilisation c’est son lobby
    – il ne supporte pas les chiens sauvages, les rebelles à tout élevage.
    – et si on inversait mon petit bonhomme, parce que je t’avoue que tu me rappelles les hommes
    – et si on inversait cette fâcheuse tendance en se disant que les soit disant races pures sont autrement plus viles et plus serviles que les impures… qui sont plus proches de la vie et plus aptes à la garantir.
    – on ne peut les asservir, ni les soumettre à nos petits délires.
    Ils aboient quand ils ont faim… mais n’aboient pas pour faire les chiens.
    – ah désolée, ce n’est pas le bâtard de la voisine qui te pose problème mais la voisine elle-même?
    Pourquoi? Parce qu’elle le nourrit ?
    Non! Parce qu’elle fait semblant d’ignorer qu’il y a d’autres chiens à nourrir.
    – tu sais ce que tu es, mon chien-chien… une horreur de la nature… tout ce que tu mérites, c’est une piqure !

    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/02/la-civilisation/

  6. En France,la racaille grenouille au sommet de l’Etat:

    Président voyou, députés et ministres ripoux.

Les commentaires sont fermés.