LE FEMMINISME, LE RACISME ET LE VOILE

Les émissions et reportages sur les banlieues nous confortent dans l’idée que dans ces quartiers la culture musulmane fait des hommes d’affreux sexistes qui ne vivent que dans la domination des femmes et que celles-ci sont victimes de violence et de viols à répétition. Il serait dangereux d’en faire une généralité et de présenter le bon européen comme respectueux du droit des femmes, l’affaire DSK nous prouve le contraire, et les rapports de police nous montrent que le viol et la violence conjugale sont bel et bien présents dans tous les milieux sociaux et culturels.

Cette amalgame entre immigration et violences faites aux femmes ou aux homosexuels n’a pas échappé à Marine Le Pen qui lors de son discours de Lyon a déclaré: « J’entends de plus en plus de témoignages sur le fait que dans certains quartiers, il ne fait pas bon être femme ni homosexuel  ». Evidement il ne s’agit pour elle que de stigmatiser la religion musulmane, identifiée comme la source de cette oppression. Il est donc urgent  de lutter contre la récupération des revendications féministes par la droite et l’extrême droite. Le féminisme ne doit pas servir d’alibi au racisme.

Pourtant il est difficile pour le combat féministe de faire face à un problème majeur : les femmes musulmanes, qui lorsqu’elles ont un foulard, sont considérées comme victimes soumises au système patriarcale. Certaines féministes pensent que les femmes musulmanes devraient adhérer sans retenue aux  valeurs occidentales, passage obligé pour leur libération. Comme si en occident l’égalité des droits et la considération de la femme comme l’égale de l’homme était acquise. Il suffit d’aller dans n’importe quelle entreprise et de regarder les fiches de paye pour constater que l’on est loin de l’égalité. Il suffit de regarder la télévision pour voir que dans les publicités le corps de la femme est plus vendeur que le corps de l’homme, et il suffit d’aller sur internet chercher un film pornographique pour constater que la femme n’est souvent qu’un objet sexuel mis en scène par des réalisateurs occidentaux de sexe masculin !

Au nom de l’antiracisme, le piège est également de fermer les yeux sur les conceptions sexistes véhiculé par les fondamentalistes religieux, ou d’autres caïds des cités. Mais à l’inverse, au nom de la libéralisation de la femme, on ne peut pas non plus interdire aux femmes qui le souhaitent de porter un foulard. Certaines prennent le voile sous la pression familiale, certaines par rébellion contre ce système qui les oppresse et d’autres par sincère conviction. Doit-on toutes les considérer de la même façon et leur imposer notre « vérité ». Peut-on proposer une solution clef en main pour toutes ? Il est important d’être tout à la fois antiraciste et féministe, mais il est important aussi de ne pas se comporter comme des   donneurs de leçons, sûrs d’avoir défini les bases de la soumission féminine et n’en supporter aucune contradiction. Être féministe, c’est ne pas imposer SON schéma ? C’est refuser de stigmatiser certaines femmes.

On se souvient de la polémique autour du NPA, lorsque celui-ci a présenté Ilham Moussaïd, candidate voilée aux régionales, et ce qui aurait dû être l’amorce d’un débat sur cette question spécifique a été un lynchage médiatique à des fins politiciennes. Les attaques vinrent surtout de la gauche obsédée par le score électoral, et prête à tout pour fragiliser un « concurrent ». La question était tranchée, on ne peut pas être militante, féministe, anticapitaliste et afficher sa croyance en  dieu. Cette question revient sans cesse depuis une vingtaine d’années et ce n’est pas en l’occultant que nous la résoudrons. Il faudra un jour l’affronter, sinon les dégâts collatéraux risquent d’être nombreux !

Publicités

4 réflexions sur “LE FEMMINISME, LE RACISME ET LE VOILE

  1. « Comme si en occident l’égalité des droits et la considération de la femme comme l’égale de l’homme était acquise. Il suffit d’aller dans n’importe quelle entreprise et de regarder les fiches de paye pour constater que l’on est loin de l’égalité. Il suffit de regarder la télévision pour voir que dans les publicités le corps de la femme est plus vendeur que le corps de l’homme, et il suffit d’aller sur internet chercher un film pornographique pour constater que la femme n’est souvent qu’un objet sexuel mis en scène par des réalisateurs occidentaux de sexe masculin ! »

    Et vous vous prétendez citoyen et responsable ?

    Vous enfilez à nouveau tout les poncifs du sujet en les reprenant à votre compte sans jamais les démontrer. Les différences de salaire ? Expliquée ….

    Voir :

    Le mythe de l’écart salarial hommes-femmes de plus de 20% « à travail égal »

    L’égalité est loin d’être acquise à voir comment on traite les hommes victimes de violences comme j’ai déjà eu l’occasion de traiter le sujet ici même :

    « Hommes victimes et Femmes violentes » : premier colloque de l’association SOS Hommes Battus.

    Les fausses accusations de viols : Quelle ampleur ? Quelle réalité ?

    A lire :  » Le garcon invisible : S’ouvrir aux victimes masculines  »

    La violence, l’INED et la théorie du genre

    Plaidoyer pour une journée des hommes (version longue illustrée)

    Bonus :

    Il faut sauver les garçons !

    Femmes responsables d’abus sexuels : refus d’une certaine réalité

    La prostitution et l’image de la Femme

    Votre analyse du porno est unidirectionnelle et conformiste. Lisez l’article « peut on être star du porno et féministe » pour voir autre chose comme approche … Et aussi intéressez vous aux écrits anthropologique et psychologique sur la construction du désir.

    Victimes de 18/75 ans de violences physiques/sexuelles intra ménage :

    Taux de victimation

    Hommes : 1,3 % ou 135 000 mais 0,6 % soit 60 000 par leur conjointe

    Femmes : 2,5 % ou 280 000 mais 1,2 % soit 130 000 par leur conjoint

    Conclusion de l’ONDRP : « Cette évolution récente peut, si elle se confirme lors de la prochaine enquête « cadre de vie et sécurité », modifier la perception qu’on pouvait avoir, au regard des résultats des enquêtes précédentes, de la fréquence des violences physiques ou sexuelles au sein du ménage subies par les hommes »

    Le jour où vous quitterez votre conformisme pour envisager (par exemple) d’évoquer le cas des hommes victimes alors là vous deviendrez citoyen et responsable. Pour l’instant vous n’êtes que capo …

    Bref le type d’article que Yang critique à juste titre.

  2. les religions chez soi pas pour imposer aux autres c’est clair et je suis entierement d’accord quand aux femmes voilees dire que c’est leurs choix faut vraiment avoir un poid chiche dans le cerveau et je sais de quoi je parle apres des centaines d’annees de repression des femmes par ces fanatiques ( cela les arrange bien pour les dominees)les conditions de vie de ces femmes comment peuvent elle avoir leur libre choix elles se font massacrees pour la moindre rebellion mais ceux qui vivent bien a l’abris de leur petit confort se permettent de defendre la liberte de religion cela n’a rien avoir avec la spiritualite ? en occident on hurle pour la liberte de la femme et la sous des pretextes fumeux il faut tout accepter des religions !!! qu’ils balais dejas devant leur porte on est plus au moyen age (c’etait dejas les memes cons ) les athes eux n’impose rien a bon entendeur !!!

  3. « Les émissions et reportages sur les banlieues » avant de conforter « l’idée que dans ces quartiers la culture musulmane fait des hommes d’affreux sexistes » et des femmes soumises, il me semble qu’ils la sèment d’abord, la font germer et l’enracinent ensuite…

    Pour ce qui est de MLP, qu’elle ratisse large ne m’étonne pas, ce qui me « chagrine » c’est la « gôche » qui prêche le même fond en changeant la forme…

    Ceci dit, châpeau Robert Gil et merci, je souscris à votre article qui est on ne peut plus clairvoyant. Cela fait du bien ! Comme un bon bol d’air frais dans une ambiance confinée, saturée !

  4. Bonjour,
    mettre en avant les débordements des uns afin d’excuser ou de minimiser ceux des autres me pose à moi un problème ! un délit reste un délit !
    pour ce qui concerne votre approche sur la tolérance religieuse , là , je ne ferai aucune concession , la France est un pays laïque et , la religion doit se pratiquer à la maison ! aucun débordement dans les lieux publique ne doit être accepté !
    votre inquiétude sur les possibles dégâts collatéraux est légitime , d’ou l’intérêt de mettre les points sur les i et les barres sur les T . il faut que les fauteurs de troubles sachent que le risque est grand pour eux et que la République a les moyens de se protéger !

Les commentaires sont fermés.