SYRIE : PAROLES D’OPPOSANTS

Des « groupes armés et soutenus depuis l’étranger » représentent à ce jour la plus grande menace pour la Syrie, a estimé samedi à Damas l’opposant syrien Qadri Jamil, secrétaire du Comité national pour l’unité des communistes.

« Des groupes armés sont aujourd’hui la principale menace pour l’avenir du pays », a déclaré M.Jamil lors d’un congrès extraordinaire du Comité. Et d’expliquer que l’aggravation de la violence et sa propagation territoriale réduisait la marge d’une protestation pacifique dans le pays, tout en augmentant le risque d’explosion dans la région.

D’autre part, a indiqué l’opposant, cette même croissance de la violence, la menace d’une intervention militaire extérieure et la pression économique renforcent la cohésion de la société syrienne.

M.Jamil a appelé les autorités syriennes à « distribuer des armes parmi la population, à créer des milices nationales pour protéger les frontières et (…) liquider les groupes armés », ainsi que pour prévenir une éventuelle invasion militaire de l’étranger.

Selon le leader communiste, il est nécessaire de former d’urgence un gouvernement d’unité nationale qui comprenne « toutes les forces saines de la société, tant les partisans du régime en place que les représentants de l’opposition et des mouvements populaires ».

Depuis la mi-mars, la Syrie est secouée par un mouvement de contestation du régime en place. Selon l’Onu, la répression de la révolte y aurait déjà fait au moins 4.000 morts. Damas dément сe chiffre et affirme que le pays est en proie à des bandes armées financées depuis l’étranger.

L’opposition syrienne ne cherche pas à renverser le pouvoir actuel à l’aide d’une intervention étrangère, a annoncé Bourhan Galioun, président du « Conseil national syrien » (coalition regroupant la majorité des opposants au régime de Bachar el-Assad) dans une interview au Wall Street Journal.

« Il est nécessaire d’avoir recours à la force pour obliger le régime à respecter les droits de l’homme. Mais cela ne signifie pas pour autant que nous prônions une intervention étrangère, nous attendons que les Syriens renversent le régime par eux-mêmes », a indiqué M.Galioun.

« Nous considérons que la situation en Syrie diffère de celle qui prévalait en Libye. Nous pensons pouvoir compter sur les organismes gouvernementaux, les ministères et les fonctionnaires d’Etat », a-t-il expliqué.

Evoquant le financement de l’opposition, M.Galioun a reconnu que plusieurs Etats arabes, notamment la Libye, lui avaient garanti leur soutien. Interrogé sur les buts de l’opposition syrienne, le leader du CNS a souligné que son objectif principal était de « défendre la population civile ».

« Actuellement, nous n’avons pas de plan précis », a toutefois avoué le leader de l’opposition, avant d’ajouter que les mesures de protection de la population syrienne devaient être discutées conjointement par les pays arabes, l’Europe et les Etats-Unis.

D’aprés:  http://fr.rian.ru/world/20111203/192247534.html  et  http://fr.rian.ru/world/20111202/192225951.html

Publicités

Une réflexion sur “SYRIE : PAROLES D’OPPOSANTS

  1. Tu manques un peu d’information concernant la Syrie apparemment.
    La Syrie est la crise la plus importante du moment pour la planète entière.

    http://blogs.mediapart.fr/blog/fxavier/220611/syrie-reflexions-sur-les-enjeux
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=28028
    http://www.infosyrie.fr/

    Pourquoi la plus importante ?
    La Syrie dispose de la plus grosse armée au Moyen Orient (le problème c’est qu’elle n’a pas d’aviation digne de ce nom, contrairement à Israel et à l’Arabie Saoudite).
    Si elle tombe, ensuite c’est l’Iran.
    Mais surtout si elle tombe, la Chine, Russie et l’Inde ne pourront pas ne pas intervenir : cela signifierait la main-mise totale des USA et de leur toutou sur (à terme) tout le Moyen Orient (et donc sur le pétrole, vital pour le développement de la Chine notamment), et signifierai aussi un laisser-passer pour continuer de faire mumuse sur toute l’Afrique. (idem : pétrole, et empêcher le développement de ces pays).
    Ils viennent d’éliminer le pays le plus puissant d’Afrique : la Libye, ce n’est pas pour rien. J’ai la flemme de te résumer ce que je sais sur la Libye, alors voici quelques liens, que je te laisserai analyser toi même :
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27363
    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/alors-que-la-nuit-est-tombee-sur-103284
    http://desobeissancecivile.e-monsite.com/pages/comprendre-le-conflit-avec-la-libye.html
    http://www.lesafriques.com/actualite/l-afrique-et-kadhafi-enjeux-economiques-et-financiers-3.html?Itemid=89?article=297590
    http://www.youtube.com/watch?v=nGxVN6Ogg_0 (fait un copié collé sinon ça prend pas le dernier 0 )

    La Libye était une pièce maitresse de l’émancipation de l’Afrique, qui entendait leur permettre de passer outre le FMI, l’OMC ect, et en plus était de plus en plus regardé comme un modèle économique et social. Il ne fallait surtout pas que ce modèle se répande en Afrique.

    La Syrie est plutôt une sorte de verrou à faire sauter pour parachever la domination du Moyen-Orient.

    Les moyens utilisés pour les déstabiliser sont exactement les même : soutiens des frères musulmans, par appui financier, fourniture d’arme, fourniture de mercenaire (occidentaux et des pays alliés), voire carrément de milliers de soldats d’armée régulière (que la Qatar a fournit en Libye par exemple), de spécialistes en rébellion et guérilla, fourniture de renseignements, et bien sûr guerre économique et propagande de masse.

    Une fois les frères musulmans au pouvoir dans un pays, ce pays perd toute crédibilité, en plus de revenir 20 ans en arrière au niveau de l’évolution sociale. Le terrorisme se développe et cela fournit un prétexte efficace pour une intervention militaire supplémentaire, afin de bien démolir le pays et ses velléités de développement.
    Si tu fais une recherche sur les frères musulmans, tu t’apercevras qu’ils sont en train de prendre le pouvoir partout : au Maroc, en Tunisie par les urnes, en Egypte ils poussent dans les rues, tentant un partage du pouvoir avec l’armée. En Palestine idem, ils partagent le pouvoir avec le gouvernement en place; en Libye bientôt ils auront le pouvoir, au Liban l’organisation est très puissante depuis longtemps, en Syrie ce sont eux qui poussent et qui massacrent, en Afghanistan ce sont les Talibans (affiliés). ect ect.

    Comme tu le sais, c’est toujours le jeu qu’à joué les USA : en Amérique du Sud et centrale, en Afrique centrale et du Sud, en Asie du Sud, ils ont oeuvré à renverser des nationalistes et mis des dictateurs sanguinaires à la place. En Afrique du Nord et Moyen Orient, ils tentent de placer les frères musulmans.
    On peut revenir sur le cas de l’Afghanistan : assassinat du Commandant Massoud opposé aux Talibans par la CIA (deux jours avant le 11 septembre), et éviction de l’ancien chef de gouvernement qui était un pseudo communiste nationaliste.
    L’idée c’est de dégager tout les nationalistes au pouvoir dans chaque pays, et de mettre les frères musulmans à la place. Avec un but espéré à chaque fois : que cela provoque un conflit de grande ampleur, et que cela casse la dynamique des nouvelles alliances entrain de se former (pays non-alignés), et leur développement. (avec au passage de contrat juteux pour les multinationales, entreprises d’armement, d’assurance, de fabrication de médicaments ect)
    Et leur stratégie est exactement la même avec l’Europe : leur plus grand ennemi était De Gaulle. Nationaliste de référence. Ils ont par tout leurs moyens soutenu la construction de l’Europe, qui vise à supprimer le pouvoir au niveau des politiques locales, et à le transférer à des non-élus, tous sympathique à l’égard des USA, lorsqu’ils ne sont pas carrément des ex-de Golman Sachs par exemple. (vidéo canal + entre autres)

    Avec la Syrie, c’est l’avenir de la planète et du mouvement des pays non alignés qui est en jeu.

    La Russie et la Chine, ainsi que le monde entier l’ont bien compris, sauf nous européens, bêtement abrutis par la propagande médiatique.
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27940
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27999 (donc proche de l’Iran pour un soutient éventuel …)

    Bonne journée 🙂

Les commentaires sont fermés.