RIGOLO SOCIALO ECOLO BOBO

Demandez à un socialiste s’il ne trouve pas que les capitalistes sont devenus fous? Il vous répondra qu’ils ne sont pas fous, mais que ce sont les dérives du système capitaliste emporté par le libéralisme qui ont abouti à cette crise. Et bien non, ce n’est pas la dérive du système : c’est le système ! Le libéralisme à outrance est l’aboutissement du capitalisme : le capitalisme c’est ça ! Et lorsque Sarkozy dit qu’il faut moraliser le capitalisme, il nous prend pour des cons !

Les socialistes font partie d’une famille politique qui a accompagné le libéralisme. Le PS a favorisé son avènement par ses capitulations successives et ses décisions qui ont libéré les flux financiers. Il a mis en œuvre une politique qui a été douce pour les détenteurs de stock-options, qui a privatisé à tour de bras, qui a œuvré avec zèle pour l’Europe du libre-échange et de la finance toute puissante. Au gouvernement, les socialistes font des cadeaux de riches aux riches et des cadeaux de pauvres aux pauvres. Seulement les cadeaux pour les pauvres ne durent jamais très longtemps et la contrepartie est toujours douloureuse !

Les verts-Europe-Ecologie ont trouvé un puissant somnifère pour l’endormissement des masses : « l’écologie et le réchauffement climatique. » Le FN, lui c’est spécialisé dans  « l’insécurité et l’immigration » : à chacun son truc ! Un écolo ramène tout à la sauvegarde de la planète, mais ce soucie peu de la vie du prolo. Quand avec moins de 1200 euros il faut payer son loyer, faire bouffer ses enfants, les éduquer et les soigner : l’avenir de la planète est au fond de son assiette. Parler d’écologie sans remettre en cause le système capitaliste, dont la seule obsession c’est de faire du profit coute que coute, est tout simplement de l’arnaque !

Donnez des conseils pour le tri des déchets alors que le véritable problème c’est la production des emballages, culpabiliser le citoyen plutôt que de condamner l’industriel c’est déjà choisir son camp ! Quand à ce qui concerne l’energie, Daniel Cohn-Bendit, Éva Joly, Michèle Rivasi, Europe-Écologie et les Verts ont voté le 25 novembre 2009 pour le nucléaire au parlement européen, à l’époque du sommet de Copenhague sur le changement climatique. José BOVÉ s’était seulement abstenu. Voir ici

On ne va pas faire la liste de toutes les trahisons et les couleuvres que nous ont fait avaler les différentes gauches plurielles, mais il ne faut pas oublier que DSK était le patron d’une organisation ultra libéral : le FMI (Faim-Misère et Inflation), et que Lamys est celui de l’OMC (Oppression-Mendicité-Chômage), ce qui est loin d’être anecdotique et qui prouve que pour une place ces gens là oublient toutes leur conviction de façade ! Chez les Verts d’Europe-Ecologie aussi, lorsque l’on a Cohn Bendit défendeur du oui à la constitution, Bové qui pour une place de député a oublié ses convictions et bientôt Hulot financé par Bouygues et total fina elf, l’on peut se poser de légitime question sur leur engagement !

Il parait que l’extrême droite est à nos portes, et alors ? Qui sont les responsables ? Lorsque la gauche plurielle a fait une politique de plus en plus droitière elle a naturellement ouvert la porte à la droite, et la droite elle-même en faisant une politique de plus en plus dure, ouvre naturellement la voie à l’extrême droite, tout cela n’a rien de surprenant. Et maintenant le PS avec une voie grave nous demande de voter utile au premier tour, et bien le vote utile c’est de voter à gauche, ni pour la droite, ni pour la social démocratie !

Publicités

2 réflexions sur “RIGOLO SOCIALO ECOLO BOBO

  1. Texte très bien fait.
    Je crois cependant que N.Hulot aurait pu apporter, à travers sa fondation et les débats qui y ont lieu, un point de vue intéressant, au delà du fait qu’il soit payé par Bouygues ou TF1.
    Je suis moi même employé par une multinationale, cela signifie-t-il que mon discours est forcément biaisé ?
    Quant aux socialistes, je suis d’accord avec les reproches que vous leur faites mais il faut aussi leur reconnaître des avancées sur le plan social notamment dans les années 1981-1983

  2. Pour protester contre le systeme si aux prochaines elections LO et le NPA depassaient chacun les 10%, alors la ça changerait beaucoup de choses. Les parties de gouvernement serait obligé d’entendre le message et le PS et ses alliés ( EELV/FDG) prendraient un vrai virage a gauche.
    Mais tant que le PS sera en concurence avec l’UMP et le FN qui sert d’arbitre rien ne changera, ce sont trois partis qui defendent le capital et qui flattent leur electorat dans le sens du poil…
    Si LO ou le NPA etait dans le peloton de tete des sondages, alors la oui la societe française, l’ologarchie, les medias, le Medef et les banques seraient en ebullition……
    Pour commencer a changer la societe, LO ou le NPA n’ont pas besoin de prendre le pouvoir, seulement faire un bon score changerait deja pas mal de chose !

Les commentaires sont fermés.