LE CHIFFRE : 29%

C’est selon un sondage du Nouvel Observateur de mai 2010 le pourcentage des Français qui voulaient quitter l’euro, dont 42% des ouvriers et 38% des employés.

En juin 2010, un sondage réalisé en Europe par un institut américain (The German Marshall Fund of the United States), faisait apparaitre les réponses suivantes à la question «L’euro est-il une bonne chose pour l’économie?»:

France: 67% de non — Portugal: 60% de non — Espagne: 56% de non — Allemagne: 55% de non — Italie: 53% de non

En novembre 2010, un sondage en Allemagne montrait que 60% des personnes interrogées pensaient que l’Allemagne avait été perdante en adoptant l’euro, 57% pensaient qu’il aurait fallu conserver le mark. Début décembre 2010, toujours en Allemagne, un sondage montrait que 36% des personnes interrogées souhaitaient revenir au mark. À la même date, un sondage au Portugal montrait que 29% des personnes interrogées voulaient sortir de l’euro.

euroeuroeuroeuro

Publicités

Une réflexion sur “LE CHIFFRE : 29%

  1. Ca sent la révolte à plein nez, pour nationaliser toutes les entreprise et arreter de laisser filer les profits dans les mains des actionnaires sans foi ni loi, ni patrie, qui ne savent que profiter de notre labeur, sans rien faire!
    Reveillez-vous! comme dirait Keny Arkana!
    Quand ce n’est pas l’europe qui sous prétexte de concurence non faussé (moi qui croyai que l’europe c’était pour la solidarité…), c’est le FMI qui va forcer les états européens à privatiser toutes leurs infrastructures et services publiques!
    On se fait dépouiller de tout ce que nos impôts on payé, et donné gratos à des financiers qui ne prennent aucun risque et tous les bénéfs, voir même plus!

    Mais à quoi sert l’euro et d’ou viennent les dettes pharaoniques des états etc. qui sont un pretexte à privatiser ? De l’arnaque inhérente à notre système monétaire :
    L’île des naufragés, ou la banque centrale pour les nuls
    plus d’infos ici:
    Systèmes monétaires en question et sous différents angles

    Il est temps de reformer le conseil national de la résitance, et reprendre notre souveraineté monétaire, avant que la folie des riches et des banques centrales (surtout le FED qui imprime a tour de bras de la fausse monnaie avec son QE2), ne crée l’hyperinflation de Weimar qui va tout dévaster. Ce n’est pas les rêgle du monopoly qu’il faut changer, mais le jeu lui-même et son banquier!

    Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas ensuite!

Les commentaires sont fermés.