LA LOI NOME

    nouvelle Organisation du Marché de l’Électricité

Du jamais vu : obliger une entreprise, dans le monde de la concurrence libre et non faussée, à céder une partie de ses atouts à des concurrents qui produisent peu ou pas du tout d’électricité. Pour le gouvernement, les choses sont très simples : ce sont les tarifs régulés d’EDF, trop bas, qui nuisent à la concurrence… Il faut donc créer artificiellement une concurrence ! Sous le prétexte fallacieux de permettre la sacro-sainte concurrence, cette loi est une étape supplémentaire vers la déstructuration complète du secteur électrique.

Les profits engendrés iront directement dans les poches de responsables patronaux dont la collusion avec les dirigeants politiques actuels n’est plus à prouver. Ne nous y trompons pas, ce n’est pas du dogmatisme. C’est la prise en compte de leurs intérêts communs au détriment de ceux des usagers. Ce sont ces raisons qui ont conduit à ce qu’aucun débat contradictoire n’ait pu avoir lieu. Aucun Député, Sénateur, dirigeant de l’UMP n’a osé affronter le débat et défendre ses arguments dans des rencontres publiques. A l’Assemblée, le vote s’est effectué dans la plus grande discrétion !

Les tarifs vont mathématiquement augmenter puisqu’il est reconnu que la concurrence ne peut s’exercer parce qu’ils sont trop bas. Et l’on va obliger EDF (dont le parc à été financé par les factures des français) à céder, à prix coûtant, 25% de sa production annuelle à ses concurrents, pour qu’ils puissent réaliser des profits au seul bénéfice de leurs actionnaires privés (concurrence libre et non faussée ?). Il est prévu aussi de supprimer les tarifs réglementés d’EDF (calculés sur la base des coûts de production, transports et distribution) pour les aligner progressivement d’ici 2015 sur le prix du marché (plus élevé de 27% pour les particuliers et de 33% pour les industriels)…

Certains industriels annoncent d’ailleurs que, dans ce cas de figure, ils préféreront transférer leurs usines dans des pays qui leur permettent une stabilité et une visibilité à long terme à un tarif intéressant, comme le Canada ou les Etats-Unis, voir d’autres pays d’Europe. L’originalité de la France dans cette affaire, c’est d’accepter d’auto saborder son avantage compétitif, son système électrique.

 Les fournisseurs profiteront de la manne nucléaire sans aucun investissement. On a vu ce que cela a donné il y a plusieurs années en Californie avec la grande panne électrique. Là-bas comme ailleurs, l’Etat s’est réapproprié le secteur. Quant à nous, nous privatisons à tour de bras ! Laisser les centrales nucléaires sous contrôle d’intérêts privés dont le seul objectif est le profit, est une catastrophe annoncée.

Va-t-on finir par réaliser que la concurrence sur un produit qui ne se stocke pas et se transporte mal est une aberration ? La France qui a fait depuis des décennies les bons choix en matière de production d’électricité, offre aujourd’hui un kWh parmi les moins chers et les moins carbonés d’Europe. Pour le gouvernement, il faut que cela cesse !

Constatant l’échec de la concurrence sur le marché français de l’électricité (plus de 96% des français sont restés aux tarifs régulés chez l’opérateur historique EDF), le gouvernement prépare un véritable hold-up sur le marché de l’énergie.

A l’occasion de la loi Nome, EDF change les compteurs et comme nous n’avons rien demandé, nous n’avons aucune obligation de signer quelque document que ce soit,  et,  du moment que nous n’aurons rien signé,  EDF ne pourra pas nous obliger à payer ces compteurs : donc,  NE SIGNEZ RIEN !

Publicités

6 réflexions sur “LA LOI NOME

  1. On est tous en train de se faire enc****. de partout avec du gros sel, des gravillons et du verre pilé. Vivement l’EBR (Economie Basée sur les Ressources) cf le projet Venus et la disparition totale de l’argent, comme ca on reviendrai à un peu plus d’humanité.

  2. Ca sent la révolte à plein nez, pour nationaliser toutes les entreprise et arreter de laisser filer les profits dans les mains des actionnaires sans foi ni loi, ni patrie, qui ne savent que profiter de notre labeur, sans rien faire!
    Reveillez-vous! comme dirait Keny Arkana!
    Quand ce n’est pas l’europe qui sous prétexte de concurence non faussé (moi qui croyai que l’europe c’était pour la solidarité…), c’est le FMI qui va forcer les états européens à privatiser toutes leurs infrastructures et services publiques!
    On se fait dépouiller de tout ce que nos impôts on payé, et donné gratos à des financiers qui ne prennent aucun risque et tous les bénéfs, voir même plus!

    Mais d’ou viennent les dettes pharaoniques des états etc. qui sont un pretexte a privatiser ? De l’arnaque inhérente à notre système monétaire :
    L’île des naufragés, ou la banque centrale pour les nuls
    plus d’infos ici:
    Systèmes monétaires en question et sous différents angles

    Il est temps de reformer le conseil national de la résitance, et reprendre notre souveraineté monétaire, avant que la folie des riches et des banques centrales (surtout le FED qui imprime a tour de bras de la fausse monnaie avec son QE2), ne crée l’hyperinflation de Weimar qui va tout dévaster. Ce n’est pas les rêgle du monopoly qu’il faut changer, mais le jeu lui-même et son banquier!

    Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas ensuite!

  3. Avant, le compteur était aussi loué, il me semble.

    Quoiqu’il en soit, autoriser Powéo et d’autres à vendre de l’électricité qu’il ne produisent, pour laquelle ils utilisent les lignes EDF qu’ils ne réparent pas en cas de panne, c’est trop. C’est trop nous prendre pour des buses. Merci les politiques!

  4. Bonsoir, les dernières infos laissent penser à une location, un peu sur le principe de la Livebox… Mais à VIE, le compteur nous coûtera en réalité bien plus cher que son prix initial !!!

  5. effectivement, aprés des renseignements et recherches effectués même si l’on ne signe pas on paye. Merçi, de votre commentaire et exusez mon erreur.
    Robert Gil

  6. Bonsoir,

    En ce qui concerne la loi NOME, le fait de ne pas signer les docus présentés ou envoyés(?) lors du changement de compteur ne changera rien, car j’ai pu lire sur un site (je ne me souviens plus du nom), que les frais d’installation, seront répartis sur l’ensemble des abonnés.Donc, l’on se passera de l’avis du client. Maintenant si vs avez des infos + récentes…

    Cordialement.

Les commentaires sont fermés.