LE CHIFFRE : 30 MILLIONS D'EUROS

C’est la somme qu’aurait détournée feu le président gabonais Omar Bongo de la banque des Etats d’Afrique Centrale, selon une note diplomatique américaine détaillée dévoilée par Wikileaks. »les dirigeants gabonais ont utilisé les fonds détournés pour leur enrichissement personnel et, suivant les instructions de Bongo, ont remis une partie de l’argent à des partis politiques français, y compris en soutien au président Nicolas Sarkozy »; Cette information, publié par le quotidien espagnol El Pais, a curieusement été négligé par de nombreux médias français qui disposent pourtant des mêmes sources.

omaromaromaromar

Publicités