LA PERSE, L’IRAN ET APRES…

En 1935, la Perse   change de nom et devient l’Iran. Mais quelque soit son nom, les bénéfices issus du pétrole ne profitent toujours pas au pays, les anglais ont le monopole sur l’or noir. En 1952 l’Iran décide de nationaliser son pétrole. En représailles, le général Zahedi, soutenu par les Anglo-Saxons, renverse le premier ministre Mossadegh et permet au Shah de devenir seul maître du pays. Celui ci instaure un régime dictatorial favorisant les intérêts occidentaux. Mais en 1978 les Etats Unis ne soutiennent plus le régime en place, car le Shah veut faire de son pays une puissance indépendante. En 1979, une république islamique dirigée par l’ayatollah Khomeiny, qui avait trouvé refuge en France, est instaurée avec l’approbation de l’occident.

De 1979 jusqu’en 1982 la guerre contre l’Irak, soutenue militairement par de nombreux pays occidentaux, fera près de 1,5 millions de victimes. En 1986, pour faire libérer des otages américains détenus au Liban, les États Unis demande l’aide de l’Iran, et en contrepartie, dans le plus grand secret, livrent des armes à la République Islamique : c’est le scandale de l’Irangate !

Le pétrole iranien a toujours attisé la convoitise des puissances occidentales. Et les services secrets des différentes puissances y mènent depuis longtemps une guerre de sabotage et de déstabilisation. L’Iran ayant passé des contrats avec la Chine et étant en bonne relation avec Moscou s’attire les foudres de Washington. Les USA encerclent militairement le pays, et dénoncent la politique nucléaire du régime, alors qu’eux-même et Israël, menacent l’Iran de frappes atomiques.

Les discours d’Ahmadinejad sont systématiquement déformés, et les tensions avec Israël sont sans cesse amplifiées. Par contre, personne ne souligne qu’au Moyen Orient la plus grande communauté juive vit en Iran, que ceux ci possèdent leur école, leur lieu de culte, et participe à la vie politique.

Les dernières élections ont été dénoncées par l’ensemble de la presse occidentale, alors que la même presse ne trouve rien à redire sur les élections plus que douteuses en Irak, au Gabon, en Afghanistan ou même aux USA. Après la réélection d’Ahmadinejad, de nombreuses manifestations ont eu lieu avec le soutien des européens et des américains. Les manifestants proches de la bourgeoisie et des milieux libéraux, sous couvert de liberté, réclament une privatisation de l’économie et surtout du pétrole. Une autre partie des manifestants proche de partis progressistes est complètement occultée par nos médias. Les occidentaux soutiennent ceux qui favoriseraient leurs intérêts s’ils prenaient le pouvoir, mais diabolisent ceux qui prendraient le pouvoir en instaurant plus d’émancipation et de justice sociale.

L’Iran est à un croisement de son histoire, après avoir été un des berceaux de l’humanité, certains ne rêvent que de la diviser et de la dépecer, dans le cadre du réaménagent du Moyen Orient. Pour la paix dans le monde, Israël et les USA sont des pays bien plus dangereux et belliqueux que l’Iran ! L’Iran n’intéresse l’occident que parce que c’est un immense baril de pétrole. Celui qui livrera ce baril, pourra traiter sa population comme il l’entend, dans l’indifférence générale !

«On fait la guerre quand on veut, on la termine quand on peut.»

MACHIAVEL


Publicités