LE BILDERBERG, FANTASME OU REALITE

L’existence de ce groupe n’est pas un secret. Il a été fondé en 1954 à l’hôtel Bilderberg en Hollande, à l’initiative du Prince Bernhard des Pays-Bas, et de David Rockefeller. En revanche, ces réunions sont classées top-secret. Si tout le monde a déjà entendu parler du forum de Davos, du G8, de l’OTAN, de l’OMC ou du FMI, peu d’entre vous ont entendu parler du club très fermé de Bilderberg. Et pourtant, il rassemble chaque année en un endroit différent du monde environ 130 individus faisant partie des personnes les plus puissantes de la planète. Et bizarrement la presse est très discrète sur ce sujet.

On retrouve tout d’abord au sein du club Bilderberg quelques têtes couronnées comme Philippe de Belgique, la Reine Béatrix des Pays-Bas ou encore Juan Carlos et Sophie d’Espagne. On dénombre également parmi les Bilderbergs les rois de la finance comme les familles Rockefeller ou Rothschild, et des gouverneurs des banques centrales. N’oublions pas les présidents d’organisations supranationales telles que l’OMC, le FMI, l’OTAN… et des représentants de la Commission européenne.Bien sur des personnalités politiques avec notamment Pascal Lamy, Jose Barroso, Henry Kissinger, Paul Wolfowitz, Bill Clinton, Tony Blair, Jean Claude Trichet, Angela Merkel ou Romano Prodi. Ont également participé B. Kouchner, DSK, Valery Giscard D’Estaing, J.F Copé ou Laurence Parisot…Evidemment les représentants de nombreuses multinationales, entre autres IBM, BP, Coca-Cola, Microsoft, EADS, Thalès, Lafarge, Nokia et les patrons des grands journaux ou des médias comme The Times, The Economist, l’International Herald Tribune, Die Zeit, Le Figaro, le nouvel obs., ou les échos……..( étonnant, là les médias sont très, très présents).

A l’occasion sont invités des scientifiques ou des intellectuels. Les participants sont essentiellement américains ou européens. Mais du fait du caractère très confidentiel des conférences, et du mutisme inhabituel de la presse il n’est jamais facile de connaître la teneur des débats et le nombre d’invités.

Ceux qui garde un œil sur les activités des Bilderberg affirment que c’est lors de leur réunion que le principe d’une monnaie unique européenne a été adopté, ou que des sanctions envers l’Iran ou Cuba ont été décidé.

Si vous n’en entendez pas parler dans les médias, c’est pour la simple raison que ce groupe n’existe pas officiellement. Ces rencontres organisées à grands frais sur différents sujets sont accompagnées d’un service de sécurité impressionnant : les journalistes ne sont pas les bienvenus. Les forces de police et des groupes d’élite participent à la protection de ces personnes. Officiellement il n’y a aucune note ou compte rendu sur ces réunions, car parait-il cela permet à chacun d’échanger librement, en toute sincérité et sans pression !

Alors s’il n’y a rien à cacher, pourquoi un tel déploiement de force. Si ces gens se réunissent seulement pour boire un coup ensemble, laissons la presse faire son travail d’information et cassons le fantasme des «maitres du monde» . Ou alors il se passe des choses que l’on ne peut divulguer car elles pourraient bien scandaliser le public. Et ce groupe se réunit pour prendre des décisions qui ne sont pas forcément dans l’intérêt des populations …Et là on retombe dans le fantasme,…. ce serait bien de connaitre la vérité!

« Informer n’est pas une liberté pour la presse, mais un devoir. »…..Viktor Dedaj

 

Publicités